AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 another shot of whiskey (r)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elisa Cohen
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Elisa Cohen

◆ messages : 176
◆ inscription : 17/06/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS :
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

another shot of whiskey (r) Empty
MessageSujet: another shot of whiskey (r)   another shot of whiskey (r) EmptyMar 4 Fév - 18:23


✣ ✣ ✣
I'm all alone and I need you now. Said I wouldn't call but I lost all control.
Fatiguée, lassée Elisa appela la seule personne qui était capable de lui changer les idées : Aaron. Ils avaient beau avoir eu une liaison torride ils avaient su devenir de bons amis. Certes il y avait toujours un lien spécial pour eux cependant ils savaient qu’ils n’étaient pas fait l’un pour l’autre. Aaron était aussi handicapé des sentiments qu’elle. Au moins Elisa s’était soignée grâce à Toby du moins en partie. L’amnésie rétrograde de celui qui faisait battre son cœur l’anéantissait. Elle avait beau faire la forte devant lui tout assumer au fond elle souffrait. Doucement elle se renfermait sur elle-même. S’en rendant compte elle avait décidé de sortir. Pour cela elle s’était faite belle. Elle avait sorti une jolie petite robe noire et des talons rouges afin de donner un peu d’éclat à sa tenue. Concernant le maquillage elle avait fait sobre pour ne pas passer pour une voiture voler. Quant à sa coiffure elle lâcha ses cheveux pour une fois. Une fois prête elle prit ses clés de voiture et conduisit jusqu’au bar/club qu’elle connaissait bien. Elle voulait vraiment se changer les idées. En arrivant elle avait bien remarqué les regards sur son chemin. Elle se mit à sourire. C’était le genre de choses qui lui redonnaient le moral du moins pour quelques instants. Elisa se posa ensuite vers le bar en attendant son ami. Elle espérait passer une agréable soirée. N’aimant pas non plus être seule elle guettait la porte du bar afin d’être sûre qu’Aaron vienne la rejoindre. Elle regardait l’heure et voyait qu’il n’était toujours pas là. Elle décida de commencer un verre puis un autre. Alors qu’elle pensait avoir atteint le summum ce soir quelque chose vint lui rappeler que non. En effet un homme vint vers elle pour l’aborder. « Je t’offre un verre ma jolie ? » Lui demanda le jeune homme. Visiblement éméché il ne l’attirait pas franchement. Elle se retenait de lever les yeux au ciel ne voulant pas attirer l’attention. « C’est gentil, mais le mien est rempli. » Lui répondit Elisa. Elle était flattée, mais elle n’en avait aucune envie. Elle devait déjà se faire violence pour ne pas rentrer chez elle alors que son ami lui avait il semblerait posé un lapin. « A l’allure à laquelle tu les descend tu en auras bien besoin d’un autre. » Lui lança l’homme en question. Elisa se tourna à nouveau. Elle ne supportait pas qu’on lui parle ainsi. Elle avait un minimum de classe. « Sans façon. » Se contenta de lui répondre la jeune femme. Elle pensait naïvement que l’homme vexé dans son ego de mâle allait s’en aller avant qu’elle ne doive l’humilier encore plus malheureusement ce n’était pas le cas. « Tu penses que tu vaux mieux que moi ? » Lui demanda l’homme. Il avait l’air de plus en plus agressif. La jeune femme avait beau ne pas se sentir bien à l’aise elle ne comptait pas se laisser faire. « Honnêtement ? Oui. » Lui répondit Elisa. Elle avait du caractère de plus il était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. « Espèce de .. » L’homme n’eut pas le temps de finir. Il était là son héros. Il avait mis du temps, mais il était là. La jeune femme était impatiente de savoir ce qu’il allait bien pouvoir faire ou dire. Aaron avait toujours su la surprendre dans le bon sens du terme. De plus voir son honneur défendu par lui ne pouvait pas lui déplaire. Il allait enfin la débarrasser de cet invité indésirable. C’était une bonne façon pour lui de se faire pardonner son retard. En effet Elisa était une femme exigeante qui aimait que les choses se passent comme elle le souhaitait. Aaron le savait bien.

_________________

Want you to make me feel like I'm the only girl in the world. Like I'm the only one that you'll ever love. Like I'm the only one who knows your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Hernandez
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Aaron Hernandez

◆ messages : 76
◆ inscription : 27/01/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS :
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : new haven neighborhood.

another shot of whiskey (r) Empty
MessageSujet: Re: another shot of whiskey (r)   another shot of whiskey (r) EmptyLun 10 Fév - 23:02


And if you drown, I'll help you keep your head up
And if you drown, I'll help you keep your head up to breathe

@ Yuna - Island


Main dans la main avec la fillette de six ans, Aaron sourit en coin lorsqu'il pose son regard sur elle. Surexcitée à l'idée de se rendre à la pyjama party de sa copine, elle trottine et sautille au lieu de marcher. Mais il ne la reprend pas, malgré le fait que par son attitude elle balade son bras dans tous les sens. Il sourit, mais ne peut s'empêche d'avoir un léger pincement au cœur quand il pense que cette nuit sera la toute première qu'elle passera ailleurs que dans son lit. Et étrangement, lui semble beaucoup plus anxieux qu'elle, qui n'a qu'à l'esprit de jouer, jouer, et encore jouer. Ils arrivent à destination en une dizaine de minutes, sonnent, et l'enfant va retrouver ses camarades sans même prendre la peine d'en prévenir son pauvre père. Poli, il discute avec les parents de l'hôte de la soirée, de banalités en majorité. Il assume pleinement son rôle de père, et Dieu seul sait à quel point il aime sa fille, mais les discutions d'adultes qui tournent, et ce uniquement autour de leurs progénitures, passant leur temps à comparer leurs progrès respectifs, très peu pour lui. Cela l'ennuie plus qu'autre chose. Discrètement, il jette un coup d'oeil à sa montre, rah, il sera en retard. Ainsi, il refuse courtoisement le verre tendu par la mère de la blondinette, et s'excuse de devoir s'en aller aussi rapidement. Il prend Cara dans ses bras et s'apprête à lui donner ses dernières recommandations, mais elle a déjà tourné les talons, visiblement pas peinée du tout de son départ. Il fait une moue avant de hausser les épaules, au moins cela leur éviterait à tous les deux une scène d'adieux déchirante. Même s'il reviendra la chercher le lendemain dans l'après-midi. Après s'être excusé une nouvelle fois, il quitte la petite maison, rejoint sa voiture, et prend la direction du District Lounge. Voilà un bon moment qu'il n'a pas eu de moment « à lui ». C'est très clair, son temps est majoritairement occupé par son travail, et par Cara. Lorsqu'il a finit avec l'un, l'autre ne se trouve jamais très loin. En devenant parent, certes à son insu, mais parent tout de même, il a compris que les dires selon lesquels les enfants, surtout en bas âge, accaparent toute l'attention de leurs parents ne sont pas des légendes. Alors ce soir, juste ce soir-là, il laisserait la veste du père célibataire, il laisserait Cara dans un coin de son esprit et tenterait de n'être qu'Aaron, jeune homme d'une trentaine d'années et célibataire qui plus est, en bonne compagnie. Sans connotation. Il devait retrouver Elisa, Elisa qui au téléphone n'avait pas semblé très en forme, et qui lui avait proposé de sortir afin de se changer les idées. Rien d'anormal, sauf lorsque l'on sait que les deux jeunes gens sont de anciens amants. Qui reste ami avec ses exs ? Pas Aaron, pas en temps normal, il a beau être assez sympathique et tolérant, il sait pertinemment que ça n'est jamais une très bonne idée. Et pourtant, cela ne l'a pas empêché de le devenir avec elle. Avec celle avec qui il enchaînait disputes insensées et nuits passionnelles. Il pousse la porte du bar et ne met pas longtemps avant de l'apercevoir. Il se dirige vers elle, et fronce les sourcils quand il constate qu'un homme, ayant visiblement bu plus que de raison l'ennuie. Il presse le pas, et arrive enfin à leur hauteur, et pose une main pressante sur l'épaule de l'individu. « Il y a un problème ? Il me semble qu'elle a dit qu'elle n'est pas intéressée. » Il se retourne, nerveux. « Oh, je voix, tu veux venir jouer les héros c'est ça ? Toi aussi tu te crois mieux que moi ? » Se pensant intimidant, il se rapproche d'Aaron, qui fait preuve de self-control. « Ce n'est pas moi qui l'ai dit. Assez plaisanté maintenant, bouge. » Aaron le regarde droit dans les yeux, il a un air insolant, légèrement provocateur. L'ivrogne pointe un doigt vers lui, puis finit par se reculer en serrant les dents et marmonnant quelque chose d'incompréhensible, alors qu'il avance, le dissuadant de tenter quoi que ce soit. Il secoue la tête, et son regard se pose sur la jeune femme. Il ne peut s'empêcher de remarquer qu'elle est toute en beauté, mais ne dit rien et se contente de sourire. « Est-ce que ça va ? » Elle a l'air de l'être, mais il préfère tout de même s'en assurer. Non pas qu'il doute de sa capacité à se défendre seule, il la connaît. « Je me demande parfois ce que tu ferais sans moi. Oh, et désolée pour le retard. J'ai du déposer Cara chez l'une de ses copines. » Il sourit à nouveau. « Je vois que tu as commencé sans moi. » Il regarde son verre, et fait mine d'être vexé, avant de commander une bière.

_________________
x We're never so vulnerable than when we trust someone - but paradoxically, if we cannot trust, neither can we find love or joy.  wood spoon sign


Revenir en haut Aller en bas
Elisa Cohen
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Elisa Cohen

◆ messages : 176
◆ inscription : 17/06/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS :
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

another shot of whiskey (r) Empty
MessageSujet: Re: another shot of whiskey (r)   another shot of whiskey (r) EmptyDim 16 Fév - 16:32

Elisa commençait à se sentir mal à l’aise. Face à cet homme elle ne faisait pas le poid. Heureusement elle pouvait compter sur sa bonne étoile. Rien qu’en le voyant arrivé prendre sa défense Elisa se mettait à sourire. Il savait exactement quoi faire. L’homme aurait très bien pu lui en mettre une, mais l ne semblait avoir peur de rien. Il sauvait son honneur comme un prince charmant sur son cheval blanc. Elle était soulagée de le voir. Elle n’aurait pas aimé passer la soirée seule. Elle ne voulait pas le dire, mais elle avait besoin de compagnie. Depuis l’amnésie de Toby la jeune femme se sentait seule. Elle se sentait aussi abandonnée d’une certaine façon. Elle savait qu’il n’y pouvait rien c’était comme ça cependant le fait qu’il oublie les derniers moments de bonheur entre eux la vexait. Elisa avait l’impression de ne pas avoir le droit à sa fin heureuse. Elle avait beau essayer de se persuader qu’il s’en souviendrait après quelques temps elle commençait doucement à perdre espoir. Le fait qu’il ne fasse pas non plus d’effort particulier pour aller vers elle n’arrangeait pas la situation. Elisa n’était pas aussi forte qu’elle le laissait penser. Elle avait ses propres faiblesses. Toby était sa plus grosse. Ce soir elle voulait tout oublier. Aaron était la personne qui arrivait le plus à lui changer les idées. Il avait ce don de savoir comment lui redonner le sourire. C’est sûrement pour cela qu’ils étaient restés ensemble quelques temps avant de se séparé d’un comme un accord. « Je vais mieux maintenant que tu es là. » Lui répondit Elisa avec un sourire. Elle déposa un baiser sur sa joue avant de se rasseoir. Ils ne sont pas fait ensemble c’est une certitude, mais il y a toujours eu de l’alchimie entre eux. C’est une évidence. « C’était très – viril – de ta part même si j’aurais pu me débrouiller par moi-même. » Lui fit remarquer la jeune femme. Lorsqu’elle utilisait le mot viril cela voulait dire sexy cependant étant son ex elle n’osait pas utiliser ce terme. Son petit sourire devait sans doute la trahir. D’ailleurs elle ne voulait pas non plus avouer qu’il l’avait sorti d’un mauvais pas. Elisa aimait mener la danse alors se faire aider par un homme ne lui plaisait pas. Elle voulait se persuader qu’elle n’était besoin de personne pour se débrouiller dans la vie. La vérité était qu’elle lui était redevable. Elle se trahie elle-même en commandant la même chose pour Aaron. C’était sa façon de le remercier. Il le méritait amplement. De plus elle ne voulait pas boire seule ça aurait semblé bien triste. Pour une fois que le jeune homme avait une soirée sans son adorable fille il devait s’amuser. Il avait de la chance parce qu’Elisa savait exactement comment s’amuser. Aaron lui expliqua le pourquoi du comment il était en retard. Il avait une bonne excuse. En effet sa fille passait avant tout elle le savait. D’ailleurs elle n’aurait pas aimé qu’il en soit le contraire. Derrière son apparence de mauvais garçon charmant se cachait un bon père. Il avait bien mérité de souffler. « Comment va-t-elle ? » Lui demanda la jeune femme en souriant. Elle avait déjà eu la chance de rencontrer sa fille puisqu’ils étaient restés « amis ». Elle était tombée en amour devant ce petit bout de chou. Elisa n’avait pas d’enfant, mais elle se doutait bien que ce n’était pas évident tous les jours pour lui. Il était jeune et beau garçon. Il devait toujours faire le bon choix. Elle était donc admirative devant lui. « Pendant une demie seconde j’ai bien cru que tu allais me poser un lapin tu sais. » Lui avoua Elisa. En réalité elle l’avait cru pendant plus d’une demie seconde, mais il n’avait pas besoin de le savoir sinon il oserait remettre en question sa foi en lui. Elle ne savait pas ce qu’elle aurait fait si ça avait été le cas. « Donc oui j’ai déjà commencé sans toi. » Rajouta la jeune femme avant de sourire. Elle commanda d’ailleurs au barman un autre verre. Elle ne comptait pas se mettre la tête à l’envers cependant elle avait besoin de décompresser. Elle comptait sur Aaron pour la suivre sur ce terrain-là.

_________________

Want you to make me feel like I'm the only girl in the world. Like I'm the only one that you'll ever love. Like I'm the only one who knows your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Hernandez
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Aaron Hernandez

◆ messages : 76
◆ inscription : 27/01/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS :
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : new haven neighborhood.

another shot of whiskey (r) Empty
MessageSujet: Re: another shot of whiskey (r)   another shot of whiskey (r) EmptyLun 17 Fév - 22:38

En tant que seul responsable légal de sa fille, Aaron n'a en vérité que très peu de temps pour lui, ainsi, c'est toujours avec beaucoup de plaisir qu'il aime aller boire un verre, se changer les idées, pour le lendemain, redevenir le professeur de lycée et père célibataire. Si jamais il ne se serait imaginé porter un tel statut, au jour d'aujourd'hui, il ne se voit pas vivre autrement. Désormais assis près de la ravissante jeune femme, il ne peut s'empêcher de vêtir ce sourire qui lui est si particulier et que certains qualifieront de charmeur. « Je vais mieux maintenant que tu es là. »  Ce dernier s'accentue d'ailleurs après la phrase d'Elisa, et alors qu'elle l'embrasse, il passe une main amicale derrière son dos.  « C’était très – viril – de ta part même si j’aurais pu me débrouiller par moi-même. » Il ne peut s'empêcher d'émettre un rire, faussement surpris par ses paroles, un peu badass. Il ne l'est pas en réalité, car il la connaît, et c'est bien l'un des traits de caractère qui lui a plu chez elle, sa force de caractère. « Tu sais à quel point j'aime sauver les demoiselles en détresse. » Se remémorant leur rencontre, où il s'était interposé, un peu de la même manière, venant en aide à une amie de la jeune femme. S'en étaient suivis plusieurs verres avec Elisa, et plus, car affinités. En effet, ils avaient faites les choses à l'envers, comme un signe précurseurs que leur relation était de toute manière vouée à l'échec. « Et je n'ai aucun doute là dessus. Une vraie tigresse quand tu t'y mets. » Il lui fait un clin d’œil alors qu'il porte la bière à ses lèvres, mais n'y voyez là aucune arrière pensée. S'ils ont l'apparence d'un jeune couple encore dans la phase de séduction, il n'en n'est rien. Ils ont « juste » une alchimie indéniable. « Comment va-t-elle ? » Le charmeur laisse de nouveau un peu place au père de famille, son sourire se voulant un peu plus tendre. « Très bien. Trop bien même, elle m'épuise. » Il secoue légèrement la tête, repensant à cette boule d'énergie qu'est sa fille. Si la plupart des gens pensent que les filles sont plus sages que les garçons, et bien, ils ont tort. Elle sont juste plus malignes. « Elle a l'air d'apprécier sa nouvelle babysitter...  Et moi aussi. ...Ce qui est un miracle de la vie. Donc, tout roule. » Il regarde aux alentours, autour d'eux se trouvent également des gens d'une trentaine d'années, venus décompresser en cette fin de semaine. A croire que tout le monde a une vie hyper stressante, et qu'un peu d'alcool et de soft house music est la réponse à tout.  « Pendant une demie seconde j’ai bien cru que tu allais me poser un lapin tu sais. Donc oui j’ai déjà commencé sans toi. » Sassy. Il lui renvoit son sourire, jouant avec la petite bouteille. « Elisa Cohen, que ferais-je sans toi ? » L'observant demander à se faire resservir, il fait une petite moue, avant de retrousser les manches de sa chemise, et poser ses avant-bras sur le comptoir. « Dure semaine ? » Il tourne nonchalamment la tête vers elle.

_________________
x We're never so vulnerable than when we trust someone - but paradoxically, if we cannot trust, neither can we find love or joy.  wood spoon sign


Revenir en haut Aller en bas
Elisa Cohen
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Elisa Cohen

◆ messages : 176
◆ inscription : 17/06/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS :
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

another shot of whiskey (r) Empty
MessageSujet: Re: another shot of whiskey (r)   another shot of whiskey (r) EmptySam 1 Mar - 14:22

« C’est ton truc pour attirer les filles je le sais. » Lui fit remarquer la jolie blonde avec un sourire en coin. Elle le savait parce qu’il l’avait attiré ainsi. Un beau chevalier sur son cheval blanc prêt à défendre son honneur. Elle n’avait pas pu résister. Ils avaient beau avoir mis un terme à leur relation l’alchimie était toujours très présente. La preuve Aaron ne pouvait s’empêcher de la chercher. Elle ignorait si il faisait référence au fait qu’elle soit capable d’en mettre une à n’importe qui à cause de son mauvais caractère ou à son côté passionné dans certaines situations intimes. Le connaissant il serait tout à fait capable d’y faire référence comme pour la taquiner. « Arrête tu vas me faire rougir. » Lui répondit Elisa d’un air faussement gêné. C’était une jeune femme entière qu’il fallait prendre à bras le corps. Elle avait besoin de quelqu’un qui l’apaise, qui la fasse se sentir en sécurité. Elle pensait avoir trouvé cette personne, mais plus le temps passait plus le doute s’installait. Lorsque Aaron parlait de sa fille ses yeux s’illuminait. Il avait beau se plaindre de son énergie il n’aurait pas aimé qu’elle soit différente. « C’est une enfant c’est normal. » Lui expliqua la jeune femme. Il ressemblait bien plus à un papa poule qu’il ne voulait bien l’avouer. Elle était sa priorité et c’était une bonne chose. Il était un bon papa et c’était attendrissant à voir. Elisa l’enviait d’une certaine façon. Il aimait une personne de façon inconditionnelle et désintéressée. Un jour elle espérait pouvoir avoir la chance de connaitre ce bonheur. Encore faudrait-il qu’elle trouve la bonne personne. Tout était plus compliqué désormais. Elle le regrettait beaucoup. Evidement elle ne le dirait pas à haute voix. Elle a une réputation à tenir. « Tant mieux alors. » Lui répondit Elisa. Elle était heureuse de voir qu’au moins ça allait bien dans la vie d’Aaron. Sa fille était ce qu’il avait de plus précieux. Elle le rendait plus humain. De plus ayant rencontré la petite fille Elisa s’y était attachée. « Te connaissant elle doit avoir à peine vingt ans et être très mignonne. » Rajouta la jeune femme avec un grand sourire. Elle plaisantait. Elle savait qu’avec sa fille il ne mélangeait pas le professionnel et le privé. Il choisirait la babysitter en fonction de ses qualités pour sa fille et non pas pour sa beauté. Elisa avait été soulagée de le voir. Elle aurait été déçue qu’il ne vienne pas. Elle ne pouvait pas supporter de se sentir abandonné une fois de plus. En ce moment elle avait besoin de soutien. Elle savait qu’elle pouvait compter sur le jeune homme. Il avait toujours répondu présent même lorsqu’ils ont arrêté de coucher ensemble. C’était la preuve que c’était quelqu’un de bien. Aaron lui demandant ce qu’il ferait sans elle. Elle failli lui répondre qu’il serait seul et misérable, mais ce n’était pas vrai. Avec un joli minois comme le sien il courrait les jolies femmes. Il était comme ça parce qu’il était aussi compliqué qu’elle sentimentalement. Elle ne le jugeait pas bien au contraire. « Tu serais en train de batifoler avec la jolie blonde là-bas. » Lui fit remarquer Elisa avant de laisser échapper un petit rire. Elle était dans l’humour pour cacher son mal être. Mais Aaron était bien plus observateur qu’elle ne le pensait. Il arrivait à voir lorsque ça n’allait pas. Effectivement cette semaine avait été difficile elle ne pouvait pas dire le contraire. « Ça se voit autant que ça ? » Lui demanda la jeune femme. Elle n’aimait pas qu’on parle d’elle cependant il semblait déterminé à le faire. Elle avait beau attendre que Toby fasse des progrès son état restait le même tout comme sa réserve envers elle. C’était comme si quelque chose s’était brisé une fois de plus entre eux. Elisa ne croyait pas à la fin heureuse comme dans les histoires cependant cette fois-ci elle avait fait une exception. La déception était grande. Elle commençait à croire qu’il ne recouvrerait jamais la mémoire. Elisa souhaitait alors se changer les idées.

Spoiler:
 

_________________

Want you to make me feel like I'm the only girl in the world. Like I'm the only one that you'll ever love. Like I'm the only one who knows your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Hernandez
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Aaron Hernandez

◆ messages : 76
◆ inscription : 27/01/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS :
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : new haven neighborhood.

another shot of whiskey (r) Empty
MessageSujet: Re: another shot of whiskey (r)   another shot of whiskey (r) EmptyMar 18 Mar - 23:21


« Arrête tu vas me faire rougir. »
Une soirée avec celle avec qui il a partagé sa vie pendant quelques temps, c'est tout ce dont il a besoin. De part sa répartie légendaire, elle a toujours su le faire sourire, quand bien même cela n'était pas son intention. Tapotant sur le comptoir, il s'empare à nouveau de la bière qu'il vient de délaisser, et la porte à sa bouche. Bien qu'il s'en accorde une de temps à autres, devant la rediffusion d'un match de basket en fin de semaine par exemple, le fait de boire de manière générale ne lui est pas tellement commun. Adolescent et jeune adulte, il avait l'habitude d'être celui qui avait l'agréable tâche de conduire après une soirée bien arrosée. Et cela lui a permis de s'attiser les faveurs de la gente féminine, cette dernière admirant ce côté faussement mature qu'il dégageait. Car, malgré les apparences, il n'avait en fait, pas grand chose du garçon sage et innocent. En guise de réponse, il se contente de rire dans un soupir.   Te connaissant elle doit avoir à peine vingt ans et être très mignonne. » ..La babysitter. Malgré le fait qu'il ait lancé la conversation à ce sujet, il a peiné à faire le lier. Il hausse les épaules, le fait est, qu'il ne peut pas réellement la contredire. Si en tant normal il ne se serait pas gêné pour plaisanter avec elle là dessus, bien qu'il fasse particulièrement attention à qui s'occupe de sa fille en son absence, là il ne dit rien, du moins pas de suite. Il se racle la gorge, et entrouvre la bouche, avant de se rendre compte, qu'il ne sait pas quoi dire. Le fait est, que Jay l'intrigue, le fascine et le perturbe en même temps. Parfaite pour Cara, il n'a aucune idée de se comporter avec elle, il sent qu'elle pourrait le déstabiliser ; ce qui est étrange et complètement infondé.  « Elle approche de la trentaine, en fait. » Il avale une nouvelle gorgée de la boisson gazeuse, lui évitant ainsi de répondre à la deuxième partie de sa réplique, concernant son apparence physique. Elle est en effet, plus que très mignonne, mais ça, il se garderait bien de le dire à haute voix. « Bref. » Il aurait mieux fait de ne rien dire du tout et de faire comme si de rien n'était, il avait moins de chances qu'elle ne lui pose des questions plus poussées. De toutes manières, il n'aurait aucune réponse à donner.  « Tu serais en train de batifoler avec la jolie blonde là-bas. » Il lâche de nouveau un rire, avant de jeter un coup d'oeil à la personne à laquelle elle fait référence. Il fait une moue, avant de répondre. « Moui. Les blondes, pas vraiment mon genre. » Avant de se reprendre, faisant mine d'avoir fauté. « Enfin, tu étais la seule exception. » Il plaisante à son tour, il n'a pas de type, il fonctionne au coup de cœur, peu importe la couleur des cheveux, ou l'origine de la jeune femme qui lui plaît.   « Ça se voit autant que ça ? » Il observe les traits de son visage alors qu'il fait rouler la petite bouteille sur le bar. « Je le vois moi. » Non, encore une fois, il n'est pas en train d'essayer de flirter avec elle, bien que cela en ait tout l'air. Il pense seulement qu'ils sont assez proches pour pouvoir avoir ce genre d'attitude l'un avec l'autre. « Je t'écoute. » Déclare-t-il, tout simplement. De cette manière, il l'incite à lui livrer ce qu'elle a sur le cœur, sans avoir l'impression d'y être forcée. Technique de professeur, qui s'avère bien plus utile qu'il n'y paraît.

Spoiler:
 

_________________
x We're never so vulnerable than when we trust someone - but paradoxically, if we cannot trust, neither can we find love or joy.  wood spoon sign


Revenir en haut Aller en bas
Elisa Cohen
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Elisa Cohen

◆ messages : 176
◆ inscription : 17/06/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS :
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

another shot of whiskey (r) Empty
MessageSujet: Re: another shot of whiskey (r)   another shot of whiskey (r) EmptyDim 30 Mar - 20:40

Elisa remarqua le caractère mystérieux du jeune homme sur certains points. Elisa commençait à se demander si une jeune femme n’était pas entrée dans sa vie. Elle préférait ne rien dire pour le moment. Elle ne voulait pas lui mettre la pression. Elle le connaissait assez pour savoir que s’il commençait à trop penser il risquait de paniquer et de tout ficher en l’air. Si Elisa le savait c’est parce qu’elle lui ressemblait énormément. Ce n’était pas pour rien qu’ils partageaient un lien très spécial. Elisa était amusée qu’il essaye de changer de conversation en parlant de son type de femme. Il évoquait le fait que les blondes n’étaient pas son genre. Elle souriait parce qu’elle était effectivement blonde et très blonde. Ça avait beau ne pas être sa couleur naturelle elle se sentait visée. Heureusement Aaron avait le tact de parler d’elle comme d’une exception. Contrairement à d’autres hommes qui faisaient comme si leur ancienne conquête ne comptait pas il était différent. Il assumait leur liaison et en gardait un bon souvenir. C’était d’ailleurs réciproque. En tout cas il était si spécial qu’il remarqua qu’elle n’allait pas bien. Aaron semblait sincère dans sa demande. Il voulait savoir ce qu’elle avait. Elisa ne savait pas par où commencer. Sa situation était si compliquée qu’elle avait peur de passer pour une folle surtout auprès du jeune homme qui pensait la connaitre. Elle ne savait pas non plus si elle était prête à en parler. Elle savait par contre qu’Aaron ne la laisserait pas aussi facilement repartir ainsi. Pour commencer correctement la soirée elle devait se mettre à table afin de faire table rase. « Je me demande si ça vaut le coup de se battre. » Commença par lui dire Elisa. Elle faisait évidemment référence à son histoire avec Toby. Elle en avait par-dessus la tête de tout ce drama. Elle aurait voulu quelque chose de plus simple pour une fois. « Je sais c’est étonnant venant de ma part cependant je commence à me dire qu’il y a une raison pour laquelle ça ne marche jamais avec Toby. » Continua la jeune femme. Elle aimait e voir comme une femme indépendante et combative. Malheureusement depuis quelques temps elle commençait à se perdre. Elle voulait retrouver l’ancienne Elisa. « Peut-être que on n’est pas fait l’un pour l’autre finalement. Peut-être que je me à moi-même en me disant qu’il a changé et que ça peut marcher parce que j’ai peur de l’inconnu. » Fini par lui dire Elisa. Elle n’en revenait pas de dire ça à haute voix. Elle ne pensait pas réellement ce qu’elle disait malheureusement à ce moment précis elle ne savait plus quoi penser. Elle commençait à se dire qu’elle devrait tourner la page parce que depuis le début de son histoire avec Toby elle avait passé plus de temps malheureuse qu’heureuse. Le fait qu’il ne se souvienne pas de leur réconciliation elle voyait ça comme un signe. Elisa se rendait compte qu’elle venait de se confier à Aaron. C’était surement la première fois qu’elle lui parlait ouvertement. Ils avaient d’habitude de pauvres conversations afin de ne pas faire face à leur vie. Ils étaient aussi handicapés des sentiments l’un que l’autre. Elle ne savait pas alors si c’était une bonne chose de donner une dimension plus sérieuse à leur relation. Elisa était émue par tout ce qu’elle venait de lui dire et ce n’est pas ce qu’elle voulait. Elle voulait arrêter d’être triste à cause de Toby. Elle décida alors d’arrêter tout ça avant que ça ne devienne trop déprimant. Aaron était la seule personne qui arrivait à lui changer les idées alors il allait devoir remplir ce rôle. Elle espérait qu’il ne lui en veuille pas de compliquer la situation. Elle savait qu’il avait autant besoin qu’elle de se changer les idées La vie d’un père célibataire n’est pas de tout repos même s’il se débrouille bien. « Je suis désolée je casse l’ambiance. Ce soir on ne va pas parler on va juste s’amuser d’accord ? » Lui proposa la jeune femme. Elle ne voulait pas entendre une réponse négative parce qu’elle n’en était pas capable. Elle se sentait à deux doigts de l’effrontément. Il en fallait peu pour que ça arrive. Elle comptait sur Aaron pour l’aider à se changer les idées. « Une autre tournée s’il vous plait ! » Commanda Elisa. Elle se rendit compte qu’elle n’avait pas terminé son verre alors elle le termina cul sec. Décidément elle voulait tout oublier au moins pour ce soir.

_________________

Want you to make me feel like I'm the only girl in the world. Like I'm the only one that you'll ever love. Like I'm the only one who knows your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




another shot of whiskey (r) Empty
MessageSujet: Re: another shot of whiskey (r)   another shot of whiskey (r) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

another shot of whiskey (r)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RUN THIS TOWN :: LET'S CALL THEM SURVIVORS :: DISTRICT LOUNGE-