AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 (s.f) ~ I'm punching my car

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stobart Foer
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Stobart Foer

◆ messages : 26
◆ inscription : 03/03/2014

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyLun 3 Mar - 2:27


 
 Stobart "Bart" Jonathan Foer
❝ I'm so heavy, heavy Heavy in your arms ❞
CRÉDITS : tumblr ~ AVATAR ©Dylan O'Brien
 ❖ ❖ ❖
nom : Foer. prénom : Stobart. âge : vingt-cinq ans. lieu de naissance : écrire ici. nationalité : Américain. origines : Americain. statut civil : Célibataire. occupation(s) : en recherche de travail. traits de caractère : mystérieux, distant, secret, protecteur, romantique, fidèle, curieux, jaloux, possessif, entêté et lunatique. troubles/symptômes connus : Atteint de Stress Post-traumatique et de terreur nocturne. citation d'appartenance : 06.

 - the world is an imperfect place -
01~ Bart sort tout juste d'une réhabilitation physique. Vut les lésions qu'avait subit sa jambe droite, il a du réapprendre à marcher. Il a une grosse cicatrice qu forme un V énorme sur son mollet droit. Il a été recousu et a des problèmes avec les nerfs de sa jambe, il a même parfois de la difficulté à marcher.
02~ Depuis l'âge de treize ans, il est atteint du syndrome stress post-traumatique et de terreur nocturne. Il ne voyait ni psychologue, ni aide. Il n'avait que son père pour lui tenir compagnie. Cela lui prit plusieurs années avant de se sortir du troue. Seul détail, c'est que la tempête Héra l'a fait replonger. Il est instable psychologiquement il n'y a pas grand chose à faire, il faut lui laisser le temps de s'en remettre.
03~ Que ça paraisse ou non, je dirais plus non dans son cas!, il a le tour avec les filles. C'est un grand romantique. D'où il tient ça? Aucune idée, il faut le dire, son père côté amour, il n'y connaissait rien, absolument rien. C'est dans sa nature, s'il aime une femme, que ce soit passager ou il en est totalement gaga, il la traitera comme une reine.
04~ Depuis qu'il est sortit du coma, il n'est plus seul dans sa tête. Il n'en a parler à personne, puisqu'il n'y croit pas, il ne croit pas au fait qu'il est développé une seconde personnalité qui vit dans sa tête et ui pourrait extériorisée si il le laissait. Il n'est pas très joyeux comme personnage, mais il est beaucoup plus confiant que l'est Stobart depuis sa sortie de coma.
05~ Il n'a plus de famille, du moins c'est ce qu'il dit. Sa mère est morte quand il était plus jeune, son frère l'a quitté dès qu'il a put. Son père est désormais mort, donc il est bel et bien seul, prit entre un frère qu'il n'aime pas et une vie qui veut le détruire petit à petit.
06~ Il est atteint d'Aquaphobie, oui il a peur de l'eau depuis qu'il a mit un pied hors de l'hôpital, plutôt depuis qu'il est sortit du coma. Avant, il pouvait passé des heures dans l'eau, ou même surfé, il y avait même prit goût, mais depuis qu'il s'est réveillé, il n'est même plus capable d'approcher la plage et il ne supporte même pas un verre d'eau. Du moins si elle est opaque.
07~ Il ne faut pas trop le chercher. Il a beau être un être calme et tendre, mais il sait être agressif et violent, mais il fait bien le mériter avant qu'il ne fasse quelque chose, qu'il lève les poings. Il sait se refendre, même si par sa carrure ça ne parait pas trop. Il n'a qu'un point faible, qui le bloque toujours, le fourgonnette et leur bruit sourd de moteur, de plus du son que font les portes à la fermeture.
08~ C'est un menteur né, il n'aimait pas parler de ce qu'il ressent, de ce qu'il lui fait peur. Donc il ment toujours quand quelque chose ne va pas. Les gens auront beau voir qu'il ne dit pas la vérité, qu'il ne dit pas tout, mais ils ne réussiront pas à le faire parler. S'il veut parler, il parlera.
09~ Stobart est du genre grand lecteur, il adore les livres, tous les genres de livre, mes surtout les suspenses. On ne sait trop pourquoi, lui qui a été traumatisé plus jeune, il adore lire les livres de Kathy Reichs
10~ Fidèle, que ça soit en amour, en amitié ou en famille, il est fidèle. Il ne trahira jamais un être aimé pour quelqu'un d'autre ou pour un autre être aimé. Lorsqu'il donne sa parole, c'est jusqu'au bout. Et si vous voulez être doublement sûr, il suffit de faire la promesse du petit doigt, promesse plus que sacré à ses yeux. C'est la promesse inviolable.


Suite à la pagaille qu'Héra à laisser derrière elle au cours de ces six mois, comment se porte votre personnage ? Stobart était partit à Chino avec son père, pourquoi? Aucune idée, son père ne lui a jamais dis. Au moment de la tempête, Bart et son père quittait la plage en courant. Ils ont été prit de plein fouet. Ils ont été séparé. Bart fut retrouvé sous des décombres, la jambe droite en piteuse état. L'arrière de la jambe déchiré. Il voulait retrouvé son père, mais il est tombé dans le coma. La cause? Sa jambe ouverte et quelques lésions cérébrales. Il est resté trois mois dans le coma. Quand il s'est réveillé, il y avait son frère aîné, Robin qui l'avait abandonné des années auparavant. Ce n'est qu'à ce moment là qu'il a sut pourquoi il allait à Chino. Son père avait retrouvé Robin et voulait renouer avec lui. Robin était prit dans la tempête aussi et s'est retrouvé coincé dans sa voiture. Stobart a apprit la mort de son père et depuis il n'est plus le même. Il ne veut rien savoir de son frère. Il retombe dans un sombre gouffre dont il en sortait à peine. Il ne sait plus comment agir avec ses amis. Il est prit à vivre avec son frère, la personne qui ne veut plus supporter.
 
prénom/pseudo : Andie/Monstrous feather.  age : vingt ans.  pays : Québec, Canada.  fréquence de connexion : minimum 3jours sur 7jours.  comment as-tu atterri sur lost along the way ? Me souviens pllus *out*.  un commentaire ? J'ai pas vraiment de chose à dire :D.


Dernière édition par Stobart Foer le Sam 8 Mar - 0:17, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stobart Foer
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Stobart Foer

◆ messages : 26
◆ inscription : 03/03/2014

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyLun 3 Mar - 2:28

- wherever i go, trouble seems to follow -

Être fils de flic haut placé et dans les pattes d'un criminel hautement recherché c'est pas bon pour ma propre santé. Pourquoi tu m'as ramené un gamin Felix? huuh... C'est le fils de Foer M'sieur... C'est interessant ça... Je l'entendis rire ce qui me fitt serrer la gorge. Je les regardai un à un, je n'aimais vraiment pas cette histoire. Être fils de flic, c'est la pire chose pour un gamin comme moi. Depuis très jeune, j'admirais mon père, je voulais le voir me raconter ses histoires, qu'il s'amuse avec moi, qu'il agisse comme un père, mais il ne l'a jamais fait, il était simplement absent, jamais là quand j'en avais besoin. Il ne l'a jamais compris, il était toujours sortit pour le boulot, il a même perdue ma mère et mon frère qui a quitté la maison assez rapidement. Je me retrouvais donc seul, sans père, dans une baraque beaucoup trop grande et vide pour moi et des repas congelé. Et LÀ! Là, j'étais des plus abandonné. À treize ans, je me retrouve ligoté à une chaise dans un sous-sol de maison. Deux hommes, baraqué comme des frigos sont posté devant moi. L'un des deux est aisément plus imposant que l'autre, c'était surement le responsable de cette arnaque. Il s'approcha de moi, je calai dans ma chaise quand il prit mon visage entre ses mains. Je m'agitai et j'eus le visage en larme. Quoi, je suis un gamin et on m'a enlevé un pleine soirée quand je rentrais chez moi. Aie-je le droit? Moi je le prend! Tu m'as ramené une belle prise. Il le sait? Je vis l'autre faire un signe d'approbation. Le gros barbu posté devant moi se mit à sourire. Il parlait de mon père je le savais. Être le fils d'un flic qui colle aux baskets d'un criminel, je sais comment ça se termine. Il me détacha et me jeta sur le mur, juste à côté de la porte. Je me jetai sur celle-ci pour l'ouvrir et me mettre à courir. Je ne savais pas où aller, tant que je m'éloignais d'eux. Mais... Un coup de feu retentit, je m'arrêtai mon coeur s'accélérant. J'avalai ma salive et il mempoigna par la nuque. Il me poussa à la porte et l'ouvrit. Je fermai légèrement les yeux. Je n'avais pas vu la lumière du jour depuis déjà vingt-quatre heures. Je me sentais désorienté. Un autre coup de feu retentit et on me poussa contre un camion. Ce ne fut pas la seul chose que j'entendis. STOBART! Je me retournai et vit mon père. J'eus un cours instant un sourire et me débâti pour aller le rejoindre mais on me fourra dans le camion. PAPA!! STOBART! Des bruits de coups de feu retentir à nouveau. On m’assomma et ma tête se plaqua au sol de métal. Après quelques minutes j'ouvris les yeux à nouveau, la camionnette était ajouté dans tout les sens. Ma tête tournait et quand je me redressai, elle s'immobilisa. On m'attrapa par le bras et je vis un bateau. Je regardai autour de moi à la recherche de mon père, mais rien. PAPA!! J'entendis les crissements de pneus d'une voiture plus haut sur la route et au moment où le bateau se détacha du Quai, je vis mon père sortir de sa voiture, arme en main. Il tira quelques coups de feu dans notre direction. L'homme me tenant me plaça dans la mire de mon père et je reçus une balle à l'épaule me faisant hurler. Mon père hurla, lâchant son arme. On aurait dit qu'il était désemparé par le fait de m'avoir tiré dessus. Je le vis remonter dans sa voiture et reprendre la route. Je ne le revis plus pendant une heure e crois. Je perdais du sang, mais rien à faire. Je m'étais retrouvé dans la cale en douleur. J'entendis un bruit sourd puis des coups de feu. Je me tairai dans un coin avalant ma salive activement, jusqu'à ce que la porte s'ouvre et que mon père s'engorge dans la pièce. PAPA!! Stobart! Mon garçon! Il me prit contre lui et je me mis à trembler. Il me releva et me prit contre lui Une fois sur le pont je vis d'autres policiers débarqué. Nous étions amarré à un quai. Il me ramena à la maison.
Stobart, est-ce que ça va? Selon toi papa? Est-ce que je vais bien? Je le vis soupiré, embarrassé. Il passa cette main nerveuse sur sa nuque et je me levai en grognant. Je laissai tomber mes livres et montai à ma chambre. Il m’appela, mais je ne pris pas la peine de répondre. Je traversai le couloir de l'étage et me rendit à la dernière porte pour l'ouvrir. Je la claquai derrière moi avant de me laisser tomber sur mon lit. Je fermai les yeux en me prenant la tête entre les mains. Encore ses images, encore cette folle douleur à l'épaule. Je attrapai en silence. Ce ne fut pas long avant qu'on ouvre la porte de ma chambre. Mon père. Il s'approcha et s’assied sur le lit. Il posa sa main dans mes cheveux et me força à m'asseoir. Il me tira contre lui et me serrai dans ses bras. Il posa un baiser sur mon front et je m'accrochai à lui. Ça fait trois ans papa... J'ai laissé mes amis la-bas, je veux y retourner... Non Stobart, je peux pas faire ça, pas après ce qui c'est passé... S'il te plait... Arrête Stobart... Je poussai un soupire en le repoussant. Je m'éloignai de lui en me levant. Je bousculai tous ce qu'il y avait sur mon bureau. Les livres, les crayons, les feuilles et même mon ordinateur portable. Je poussai un grognement et me mit à hurlai en repoussant la chaise Mon père m'attrapa par derrière me levant de terre. C'était une crise que je faisais régulièrement. C'était le stresse, l'épuisement, j'étais encore prit sur mon enlèvement. Cela prit de quelques dizaines de minutes pour que je me calme et une fois le processus terminé, mon père me reposa au sol et je le regardais péniblement. Il soupirait et me prenait contre lui. J'étais son fils et il n'avait fallu qu'un enlèvement pour que j'aille ce que j'avais besoin. Un père. Il agissait en tant que père maintenant, il était là. Depuis trois ans, nous étions à Orange, Californie, pourtant, j'étais atteint de stresse post-traumatique. Une psychose que je dissimulais facilement à tout le monde, sauf à mon père. Le seul à savoir. Je ne sais pas ce que je ferais sans mon père, depuis cette incident, il est la pour moi et a su faire partie de ma vie. Il s'est reprit, il a reprit le temps perdu, mais est-il seulement le père que je voulais. Ça j'en suis sur. À travers ses silences insupportable à la table, ses gestes aussi sec qu'une roche qui tombe au sol, il me montre que je compte pour lui et c'est tout ce qui me faut en ce moment. Un père, pour me sortir la tête du troue.
Le matin, mon déjeuner avait un goût amer, mais je ne disais rien. Au diner, à l'école, le même goût maussade, mais je ne saurai dire pourquoi. Je m'en fou complètement. Au souper, se fut silence, comme toujours avec mon père. Cette fois c'était bon ce qu'il y avait dans mon assiette. Mon repas terminai, je la poussai légèrement et soupirai. J'ai finis. Je me levai et montai pour monter les escaliers. Je me rendis à ma chambre et m'installai sur mon lit. Je fermai les yeux pour m'endormir.
Je me réveillai quelque part, je ne sais où. C'était sombre, trop sombre. L'ambiance était oppressante, je me mis à courir le plus vite que je pouvais, me heurtai à une porte et l'ouvris pour me retrouver dans un couloir tout aussi peu éclairé. J'entendis des pas courir vers moi derrière moi puis des rires, des rires insupportable. Je sentais déjà les larmes me monter à la gorge, je voulais mourir, tomber et ne jamais me relever, mais j'étais encore pris dans cette immonde lueur de mort, la mienne. Une autre porte s'ouvre à moi. Je l'ouvre et me voilà sur le bord d'un gouffre. Les pas derrière moi se rapproche dangereusement, accompagné de rire plus sombre les uns que les autres. Je me retournai pour faire face à ses agresseurs. Il n'y en avais qu'un, il était seul. À Peu près de ma taille, d'une démarche décomposé. Il me fixais de son regard avide de douleur et un sourire noir sur ses lèvres était brisé d'une rangée de dents blanches. Plus il s'approchait, plus j'avais envie de reculer, mais c'était impossible pour moi. Je le regardai lui, moi, c'était comme si j'étais face à un miroir. Celui qui courait après moi, c'était moi, c'était moi qui voulait me tuer. Il leva une arme vers moi et appuya sur la gachette, la derrière chose que je sentis, c'est la balle me traverser la tête.
Je me réveillai en vitesse, en hurlant. Tellement fort que ma gorge me brûlait. ce ne ut pas très long avant que mon père ne débarque dans la chambre. Il se rua vers moi, m'attrapa une fois sur le lit me collant à lui. Je continuais de hurler, pourquoi? Moi-même je l'ignorais. Je n'avais plus aucun souvenir de ce cauchemar, je me souvenais seulement d'être effrayé. Mon père me serra contre lui et murmurant quelques mots à mon oreille, pour me calmé. Je hurlais sans respiré, ce cri dura environ un bon cinq minutes avant que je ne me rendorme contre mon père. Le lendemain matin, mon déjeuner était amer et mon père me regardait différemment, mais je ne m'en souciais aucunement.

 Mon coeur se mit à courir le marathon, je regardais à gauche et à droite et pour être honnête, tout devenait flou. J'entendais chaque batements de mon coeur sonnaient en tripple dans mes tempes. J'étais figé sur place, incapable de faire un pas en avant et en arrière. Mes pieds ne bougeaient plus. J'étais arrêté et pas n'importe où. En plein centre de la rue. Mon café était tombé sur le sol une belle flaque brune coulait tranquillement vers le trottoir. Devant moi, une fourgonnette. Je la fixe et ma gorge se serre. Ma tête se mise à tourner et puis mes jambes se plièrent. Je me retrouvai à genoux au sol. Les deux mains plaqué contre ma tête que je pressais contre mes genoux. Je sentis la panique me prendre de plus belle. J'entendis une voix. Hey! D'un geste instinctif, je repoussai la main s'approchant de moi. Je me relevai aussitôt en le fixant. Je regardai autour de moi. Ma respiration était rapide et forte, trop forte. Je le vis s'aprocher, je fis un pas vers l'arrière, il s'arrêta. Sa voix retentit à nouveau. Ok, Ok, on se calme, on respirer. Hey. Regardez-moi. Je ne vous veux aucun mal. Je le regardai et regardai ses mains une après l'autre avant de le regarder lui. Il afficha un sourire léger et me tendit la main. Faut s'écarter de la rue, aller, venez par ici. Je fis un pas vers lui, tout aussi énervé. Il regarda à gauche et me pressa d'un signe de main, mais je m'arrêtai. Il s'avança activement, m'agrippa par le bras et me tira hors de la rue. Je me mis à ventiler de nouveau et m'arrachai de son emprise en le repoussant. Je le regardai à nouveau, c'était la première fois qu'on faisait attention à l'une de mes crises, je ne savais pas comment réagir face à lui. Il fit un pas vers moi. Moi c'est Jason et toi? Je regardai autour de moi en entendant le moteur de la fourgonnette. Je ne m'entendais plus penser. Stobart... Je lui avais répondu sans réfléchir. Je me pris à nouveau la tête entre les mains et me pliai en deux. Il s'approcha, posa sa main sur mon épaule. Je levai la tête et le fixai. Il frappa doucement mon épaule. Allez, on respire. Son ton de voix, calme me poussa a l'écouté et comme de fait, je réussi à me calmer. Il eut un sourire quand je me redressai plus calme. Je regardai autour de moi, plus rien. Je passai ma main dans mes cheveux. Qu'est-ce que vous voulez que je dise? Mer-Merci. Je n'étais pas réellement certain de ce que je disais. C'est comme ça que j'ai rencontré Jason, durant une crise, en ville... Depuis, il est comme ce frère qui m'a abandonné il y a longtemps...
J'étais dans mon café quotidien, il y a quelques mois j'ai rencontré Noah, en réalité je l'ai rencontré il y a beaucoup plus longtemps que ça. Nous allions à l'école ensemble, mais je n'ai jamais voulut lui parler, mais il y a quelque mois, je me suis laissé guidé. J'ai décidé de m'ouvrir aux autres et c'est tombé sur Noah. Faut dire, que lui et moi, on s'entendait assez bien. Du moins assez rapidement. Ça a bien fonctionné lui et moi. Donc j'avais mon café en main, Noah devait venir me rejoindre et pour être honnête il était en retard! Un sourire se dressa sur mon visage en regardant la télé. J'entendis la porte s'ouvrir et se fermer à nouveau. Une main sur mon bras je me tournai et vit Noah. J'eus un sourire. Hey Noah! Il poussai un rire. T'es soudainement heureux toi. Qu'est-ce qui se passe, une fille? J'eus un rire. Il arqua un sourcil. Il ne pouvait pas comprendre pourquoi j'étais heureux, je ne lui avais pas dit. Celui qui causait mon mal être était désormais mort, ouais, j'étais soulagé. Je me tournai vers Noah, c'était la toute première fois que j'avais une aussi grande enthousiasme. Je frappai sur son épaule et me retournai vers la télé. Qu'est-ce qu'on fait aujourd'hui Noah? Surf? Je veux sortir, qu'est-ce que tu fais d'habitude ? On fait ce que tu veux! Bon d'accord, j'eus un élan d'adrénaline en même temps. Je pouvais faire ma vie sans avoir peur qu'il débarque encore une fois pour me faire du mal. C'était bel et bien la première fois que mon ami me voyait comme ça!
Je devais rejoindre mon père cette journée là, pour manger, mais pour être honnête, rien ne se passa comme prévu. Ce fut  la pire journée de ma vie. La journée où la mort décida à reprendre mon père avec lui. Il avait décidé de me sortir de la maison, de la ville. Nous quittions Orange pour Chino. Pourquoi? Aucune idée! Il ne voulait pas me le dire. Une fois en ville, on alla vers la plage où nous observions au loin. J'avais les yeux river vers mon portable quand mon père m'agrippa par le collet. Je me tournai vers lui et me mit à courir, je n'avais pas le choix. Je courais derrière lui quand je fut fauché par je ne sais qui et emporté loin de mon père. Je hurlais, tout comme lui. Je fus trimbalé par ici, par là et me retrouvai plaquai contre une voiture. Je fermai les yeux, ne voyant plus très bien quand, je sombrai définitivement dans le noir. Quand j'ouvris les yeux, la seule chose que j'arrivais à faire, c'était hurlé. J'avais des morceaux de bétons qui me servaient de couverture. Je hurlais tellement fort que des gens durent m'entendre puisque le béton s'écartait petit à petit. Je sentis quelqu'un me tirer hors des débris et je criai plus fort. Je ne sentais plus ma jambe, je voyais flou, j'étais désorienté Ce ne fut pas long que je sombrai à nouveau.
Trois mois de coma, je me suis réveillé il y a trois mois et à mon chevet, un frère qui avait disparut assombrisait le soleil qui pénétrait par la fenêtre. Quand je me redressai il se tourna vers moi. Je le fixai, tout comme il fit. Il s'approcha de moi et je levai la main pour qu'il reste loin. Tu m'as abandonné Robin... Il soupira et s'installa sur la chaise à côté du lit. Je suis parti, oui, mais Papa... Je le coupai. Ce n'est pas ton père! Il soupira et passa sa main dans ses cheveux. Arrête de parler un peu, tu viens à peine de te réveiller d'un coma de trois mois. Mes yeux s'écarquillèrent. Quoi? Trois mois? Où est mon père?! Où est-ce qu'il est! Je le vis se lever à nouveau et regardai ailleurs. ROBIN! Il me regarda à nouveau. Je suis désolé Stobart, papa est mort... J'étouffai un cri et le frappai au visage quand il s'approcha de moi. Je me pris la tête entre mes mains et au moment où je tentai de bouger ma jambe, aucune réponse. Robin approcha à nouveau. Il va falloir que tu réapprennes à marcher Stobart. J'avais les yeux en larmes, je ne lui parlerai plus, seulement si j'ai besoin de quelque chose.

_________________

         
Le bonheur se cache souvent, ne nous effleure que quand il veut. Peut-être parce qu'il est méfiant, peureux, craintif ou défaillant. Bien sûr rien n'est moins sûr que la vérité. Elle assassine sans tuer, et laisse à vif, écorché. ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Stobart Foer le Mar 4 Mar - 1:21, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lou Reid
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Lou Reid

◆ messages : 29
◆ inscription : 23/02/2014

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyLun 3 Mar - 5:56

Excellent choix d'avatar !
Bienvenue parmi nous. I love you

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Stobart Foer
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Stobart Foer

◆ messages : 26
◆ inscription : 03/03/2014

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyLun 3 Mar - 5:59

Meerrrciii :D
Toi aussi ahah *out*

_________________

         
Le bonheur se cache souvent, ne nous effleure que quand il veut. Peut-être parce qu'il est méfiant, peureux, craintif ou défaillant. Bien sûr rien n'est moins sûr que la vérité. Elle assassine sans tuer, et laisse à vif, écorché. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Jay Sagong
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Jay Sagong

◆ messages : 82
◆ inscription : 27/01/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 1/2 libres (aaron)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : new haven neighbourhood

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyLun 3 Mar - 12:39

Bienvenue parmi nous !! Cutie
Bonne chance pour ta fiche. :)

_________________
    "Jesus, I'm not going to be one of those people who sits around talking about what they're gonna do. I'm just going to do it. Imagining the future is a kind of nostalgia."
Revenir en haut Aller en bas
Stobart Foer
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Stobart Foer

◆ messages : 26
◆ inscription : 03/03/2014

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyLun 3 Mar - 15:17

Mercii :D

_________________

         
Le bonheur se cache souvent, ne nous effleure que quand il veut. Peut-être parce qu'il est méfiant, peureux, craintif ou défaillant. Bien sûr rien n'est moins sûr que la vérité. Elle assassine sans tuer, et laisse à vif, écorché. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Toby Reid
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Toby Reid

◆ messages : 839
◆ inscription : 02/06/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 2/5 Elisa - Lou
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : Sunbary Drive

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyLun 3 Mar - 17:16

Bienvenuuuuuue chez toi! Je t'avoue que ton personnage est très intriguant et j'ai hâte de lire la suite ;).

_________________
Toby Reid
My love, my family. Forgive me. •°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Stobart Foer
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Stobart Foer

◆ messages : 26
◆ inscription : 03/03/2014

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyLun 3 Mar - 19:39

Merciiii :D

_________________

         
Le bonheur se cache souvent, ne nous effleure que quand il veut. Peut-être parce qu'il est méfiant, peureux, craintif ou défaillant. Bien sûr rien n'est moins sûr que la vérité. Elle assassine sans tuer, et laisse à vif, écorché. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Bishop
⊹ IT'S ALWAYS DARKEST BEFORE THE DAWN
Anthony Bishop

◆ messages : 1030
◆ inscription : 09/05/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 0
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : Sunbury Drive, New Orange

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyLun 3 Mar - 20:27

bienvenue & très très bon choix d'avatar Fire
si jamais tu veux un lien, j'ai 4 comptes à ta disposition Maggle

_________________
My mouth hasn’t shut up about you since you kissed it. The idea that you may kiss it again is stuck in my brain, which hasn’t stopped thinking about you since well before any kiss.
Revenir en haut Aller en bas
Stobart Foer
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Stobart Foer

◆ messages : 26
◆ inscription : 03/03/2014

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyLun 3 Mar - 20:30

ouin oouin ouin! quatre compte, t'es schyzophrène toi?  God 

C'est sur que je vais t'en prendre un, peut-être même quatre, surtout demandé comme ça *out*

_________________

         
Le bonheur se cache souvent, ne nous effleure que quand il veut. Peut-être parce qu'il est méfiant, peureux, craintif ou défaillant. Bien sûr rien n'est moins sûr que la vérité. Elle assassine sans tuer, et laisse à vif, écorché. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Cassidy
Head down, as I watch my feet take turns hitting the ground
Olivia Cassidy

◆ messages : 1249
◆ inscription : 26/04/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 0.
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : sunbury drive neighborhood, orange.

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyLun 3 Mar - 20:37

elle l'est un peu, mais, chut. Arrow

Bienvenuuuue, je plussoie tout le monde. Si tu as besoin de liens, ou quoi ou qu'est-ce, n'hésite pas! Moi je n'ai que deux comptes. SiffleMaggle

_________________
What if I told you your tears haven't been ignored and everything that was taken can be restored ? Feel this, can you feel this ? My heart beating out of my chest, feel this, can you feel this? Salvation under my breath. wood spoon sign


Revenir en haut Aller en bas
Stobart Foer
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Stobart Foer

◆ messages : 26
◆ inscription : 03/03/2014

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyLun 3 Mar - 20:59

Merciiii :D

_________________

         
Le bonheur se cache souvent, ne nous effleure que quand il veut. Peut-être parce qu'il est méfiant, peureux, craintif ou défaillant. Bien sûr rien n'est moins sûr que la vérité. Elle assassine sans tuer, et laisse à vif, écorché. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Charly Sawyer
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Charly Sawyer

◆ messages : 156
◆ inscription : 20/01/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 3/3 libres ; tc
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : Waverly Avenue

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyMar 4 Mar - 20:55

Bienvenuuue ! =D
J'ai hâte de lire la fin de ta fiche, j'aime déjà ^^

Et comme tout le monde, si tu as besoin de liens, ce sera un plaisir =)
Revenir en haut Aller en bas
Stobart Foer
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Stobart Foer

◆ messages : 26
◆ inscription : 03/03/2014

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptyMar 4 Mar - 23:29

Me manque trois bien, faut je pousse le cerveau xD

_________________

         
Le bonheur se cache souvent, ne nous effleure que quand il veut. Peut-être parce qu'il est méfiant, peureux, craintif ou défaillant. Bien sûr rien n'est moins sûr que la vérité. Elle assassine sans tuer, et laisse à vif, écorché. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Stobart Foer
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Stobart Foer

◆ messages : 26
◆ inscription : 03/03/2014

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptySam 8 Mar - 0:18

Bon, voilà ::D Finit Razz

_________________

         
Le bonheur se cache souvent, ne nous effleure que quand il veut. Peut-être parce qu'il est méfiant, peureux, craintif ou défaillant. Bien sûr rien n'est moins sûr que la vérité. Elle assassine sans tuer, et laisse à vif, écorché. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Spivet
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Jodie Spivet

◆ messages : 1002
◆ inscription : 26/04/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 3/3 Erin- Juliet - Charly
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : Madison Street

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptySam 8 Mar - 1:08

J'adore ta fiche, ton personnage est génial et il m'a donné des idées pour un lien avec Jodie, Billie... en fait avec l'ensemble de mes persos. Je pense que tout est bon ;). Tu es validé!

_________________
Fauve - Voyou + Comment est-ce que tu peux penser qu'tu tiens à moi si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis qu'tu m'aimes alors que moi même j'me déteste ? Pourquoi t'es là, pourquoi tu restes ?
Revenir en haut Aller en bas
Stobart Foer
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Stobart Foer

◆ messages : 26
◆ inscription : 03/03/2014

(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car EmptySam 8 Mar - 1:46

J'attend donc que tu viennes me harceler dans ma fiche ahah :D

_________________

         
Le bonheur se cache souvent, ne nous effleure que quand il veut. Peut-être parce qu'il est méfiant, peureux, craintif ou défaillant. Bien sûr rien n'est moins sûr que la vérité. Elle assassine sans tuer, et laisse à vif, écorché. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




(s.f) ~ I'm punching my car Empty
MessageSujet: Re: (s.f) ~ I'm punching my car   (s.f) ~ I'm punching my car Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(s.f) ~ I'm punching my car

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HERE COMES THE SUN :: LOCKED OUT OF HEAVEN :: SAFE AND SOUND-