AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 friendship does not end (r)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erin Walker
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Erin Walker

◆ messages : 33
◆ inscription : 07/02/2014

friendship does not end (r) Empty
MessageSujet: friendship does not end (r)   friendship does not end (r) EmptyDim 23 Mar - 21:22


♢ ♢ ♢
You're the reason that I'm alive
You're what I can't live without.
 
Erin n’avait pas eu de nouvelle de son meilleur ami depuis quelques temps. Elle ne supportait pas la séparation très longtemps alors elle faisait le premier pas. Ça n’était pas dans sa nature mais pour Jodie elle faisait des exceptions. Elle savait très bien qu’il valait mieux qu’elle vienne chez lui passer du bon temps ainsi que lui poser des questions plutôt que le laisser fouiner son nez dans sa vie privée. Erin n’avait pas envie de parler d’elle ce soir. Elle voulait s’amuser avec son meilleur ami et voir comment il allait. Il n’était pas question d’elle. Il méritait bien qu’on prenne soin de lui pour une fois. Il ne faut pas oublier qu’elle se sentait mise de côté en ce moment. Elle le sentait s’éloigner sans forcément comprendre pourquoi. Elle ne voulait pas laisser les choses se dégrader. Elle reprenait leur amitié en main qu’il le veuille ou non. Après sa garde elle était simplement venue chez elle se changer. Elle avait pris une douche avant d’aller acheter de quoi boire. Elle n’allait quand même pas venir chez lui les mains vides. Elle se contenta d’une tenue simple. Elle ne voulait pas en faire trop. Elle n’avait pas besoin de se mettre en beauté pour le voir. Elle se contenta d’attacher ses cheveux et de mettre une jolie robe fleurie. Un rien lui convenait. Une fois prête, elle pris ses clés de voiture avant d’aller le voir. Elle passa à l’épicerie juste avant. Elle remarqua quelques regards sur sa personne et ne pu s’empêcher d’être amusé. Les hommes sont parfois si lourds. Elle ne se laissait pas faire et reparti aussi vite. Elle repris ensuite la direction de chez Jodie. Une fois arrivée il frappa à sa porte. Elle espérait qu’il soit chez lui. Elle espérait aussi qu’il ne soit pas en compagnie d’une jeune femme à moitié nue. Elle n’était pas jalouse à cette idée cependant elle ne voulait pas le partager. C’était son Jodie. De plus la situation aurait été embarrassante. Elle n’aurait pas quoi su dire. Il arriva enfin à lui ouvrir la porte. Heureusement il n’était pas à moitié nu ce qui était une bonne chose. Par contre son air étonné la refroidissait un peu. Il aurait aimé un peu plus d’enthousiasme face à sa personne. La jeune femme ne se laissait pas démonter et lui offrait son plus beau sourire en espérait que ça devienne contagieux. « Alors on fait le mort ? » Lui demanda Erin avant de laisser échapper un petit rire. Il lui manquait alors elle faisait le premier pas. Elle ne s’attendait pas à une réponse simplement un sourire pour lui montrer qu’elle était la bienvenue. « J’espère que tu aimes la bière parce que moi oui. » Lui fit remarquer la jeune femme tout en lui montrant le pack avant de se mettre à sourire et d’entrer. Elle n’avait aucun mal à se mettre à l’aise. Elle n’était pas ici pour la première fois ou la dernière. Il lui avait appris à faire comme si cet endroit était le sien. Il ne fallait pas lui dire deux fois. Elle enleva sa veste avant de poser la bière sur la table du salon et d’aller chercher un décapsuleur. Elle n’allait pas le laisser une fois de plus utiliser ses dents. Elle ne supportait pas ça.

Spoiler:
 

_________________

I put you high up in the sky and now you're not coming down. It slowly turned, you let me burn and now we're ashes on the ground.
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Spivet
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Jodie Spivet

◆ messages : 1002
◆ inscription : 26/04/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 3/3 Erin- Juliet - Charly
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : Madison Street

friendship does not end (r) Empty
MessageSujet: Re: friendship does not end (r)   friendship does not end (r) EmptyDim 20 Avr - 9:21


♢ ♢ ♢
Si tu veux pas avoir l’air stupide : faut pas tomber amoureux !.  
La tête lui est lourde. Très lourde. Impossible pour lui d'ouvrir les yeux ce matin. Il se trouve sale. Vide. Nul. Il aurait clairement dû faire un effort hier. Regarder un bon petit film et se coucher. Mais non. Jodie avait terminé d'être raisonnable et celui depuis bien longtemps maintenant. Il avait préféré comme chaque soir et cela depuis maintenant quoi? Un an, plus d'un an. Sa mémoire flanche. Il ne sait plus. Ne veut plus être détenteur de son temps. Cela le déprime trop. Il n'a qu'une envie rester au fond de son lit, sous sa couette. Ne plus penser, ne plus bouger. Il veut qu'on le laisse tout bonnement tranquille. Mourir. Il avait déjà essayé de passer le cap. Mais il s'était miraculeusement? Honteusement? foiré. Comme tout ce qu'il pouvait entreprendre depuis la mort de son jeune frère. On avait beau lui rappeler qu'il avait agi en héros lors de la tempête, qu'il avait même sauvé une jeune femme. Lui ne se sentait aucunement humble, fier. Il avait agi instinctivement. C'était de la chance. Oui c'est ça. Cette Jay avait eu de la chance. Ce n'était pas lui qu'on devait applaudir. Il ne voulait pas de ses sourires hypocrites à son égard. Il ne voulait pas de ses fleurs, de ses invitations, de cette pitié. Il n'avait qu'un désir, qu'on le laisse tranquille. Qu'on le laisse rejoindre Henri dans le coma, qu'on le laisse rejoindre Tyler dans les limbes. Mais Jodie avait appris que la vie était cruelle. A force de la côtoyer, il devait alors s'en faire une raison. Pourquoi, d'un seul coup avait-il pris la décision de se lever? Lui-même n'en savait rien. Il ne se rappelait même pas comment il est arrivé devant le miroir de sa salle de bains. Mais il l'était. Il aurait très bien pu, sur le moment, retourner dans son lit. Mais maintenant qu'il était debout il ne voyait pas l'intérêt d'aller se recoucher. Puis.. peut-être que la journée se révélerait plus amusante que la précédente? Voilà qu'il espérait des choses. Un sourire apparut alors sur son visage. "T'as une sale tronche Jodie!" dit-il en parlant à son reflet. Il décide de faire un tour dans la douche. Enlève son caleçon. Rentre et referme la porte vitrée. Ouvre le robinet et laisse quelques minutes dessous. Sans rien faire, sans bouger. Il aimerait que l'eau efface ses cauchemars. Mais tout comme le sommeil, son inconscient aime lui rappeler des événements douloureux et c'est sous un son de coup de feu que Jodie ouvre les yeux. Surpris le voilà adossé au mur. Il se laisse alors glisser. Engouffre son visage dans ses mains, puis tape avec son pied la porte vitrée de la douche. Prend une grande inspiration. Se relève. Referme les robinets. Sort de cet espace clos et attrape une serviette. La jette au bout de son lit, enfile des vêtements se trouvant dans son armoire. Ne jouant, ne l'ayant jamais joué d'ailleurs, pas le difficile. Il attrape un jean délavé, un débardeur blanc plus une veste en sweat bleu marine. Après avoir refermé les portes de son armoire il décide de rejoindre sa cuisine. Regarde furtivement l'heure annoncée sur le four. Continue sa route vers la machine à café. Ce n'est que lorsqu'il appuie sur la touche allumer qu'il réalise l'heure qu'il est. Il recule alors de quelques pas et fait face à son four. Dix-huit heures quinze. Il n'a clairement plus la notion du temps. Son regard se détourne alors de l'horloge analogique pour chercher son portable se trouvant sur le comptoir. Il remarque alors que sa boîte est pleine. Il devrait peut-être faire un tri. Plus tard. D'abord un café. Un bon grand et long café. Une aspirine aussi. La migraine commence à faire son arrivée. Son café prêt il retire la tasse de la machine et en boit une gorgée. Le temps de quelques secondes Jodie sent son corps se réchauffer. Tout comme son coeur. Cela l'apaise étrangement. Mais le calme environnant n'est que de courte durée lorsqu'une sonnerie se fait entendre dans tout l'appartement. Surpris, il pose sa tasse sur le comptoir. Qui est-ce que ça peut bien être? Il ne peut s'empêcher de faire un détour vers la salle de bains pour voir s'il ne fait pas trop sale. Non ça va, il a bonne allure. On ne dirait même pas qu'il s'est pris une cuite. Quoi que... Bon pas le temps de faire quoi que ce soit, ne sachant même pas ce qu'il pourrait faire pour cacher ça. Se retrouvant devant la porte d'entrée, il hésite à ouvrir. Peur de l'inconnu, peur de l'être connu. Indécis il prend tout de même la décision d'ouvrir. Il est d'autant plus surpris lorsqu'il découvre qui se cache derrière sa porte. Erin Walker. Sa meilleure amie, sa confidente... la femme qu'il n'a jamais autant aimée. La femme qui hante ses pensées. Enfin... qui hantait. Tyler ayant pris sa place. Le fait de la voir lui remue les tripes. Faut qu'il garde son calme, mais Jodie à cette drôle d'impression de redevenir un petit garçon. "Euh... non... je..." Il ne l'avait pas revu depuis sa tentative de suicide. Seul son grand-frère était au courant de son écart et il lui avait fait promettre de ne pas en parler à Erin. Elle n'était donc pas au courant. Se comporter comme un enfant apeuré ne ferait qu'inquiéter son amie. Chose qu'il ne voulait pas. Pas elle. Il ne voulait pas que son regard change. Il sert alors les poings. Prend son courage à deux mains et dévoile un sourire trompeur. "Des bières.. oh bah tiens pourquoi pas." Cela ne ferait que recommencer sa cuite d'hier. Oui cela peut-être pas mal. Il laisse Erin rentrer, faire comme chez elle, car cela été en soit toujours le cas. "ça fait longtemps. Excuse-moi de ne pas... avoir donné de nouvelles. Je suis content de te voir." dit-il avant de remarquer les différentes bouteilles se trouvant sur la table de salon. Le voilà trottinant vers elle, il les prend délicatement, une par une. évidemment elle a dû les voir. Il esquisse alors un petit sourire gêné et dit. "Petite soirée bien arrosé." Mieux vaut ne pas en dire trop.

_________________
Fauve - Voyou + Comment est-ce que tu peux penser qu'tu tiens à moi si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis qu'tu m'aimes alors que moi même j'me déteste ? Pourquoi t'es là, pourquoi tu restes ?
Revenir en haut Aller en bas
 

friendship does not end (r)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RUN THIS TOWN :: LET'S CALL THEM SURVIVORS :: WAVERLY NEIGHBOURHOOD-