AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 we can't stop ■ devon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Devon Cooper
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Devon Cooper

◆ messages : 29
◆ inscription : 12/04/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : open (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 11:26


 
 devon cooper
❝ ambition is the last refuge of failure❞
CRÉDITS : TUMBLR. ~ AVATAR ©PAULWESLEY
 ❖ ❖ ❖
nom : le jeune homme porte le modeste nom de famille de son père, une petite famille tranquille et sans histoires à vrai dire, tout le monde les connaissaient en fait parce que son père était le menuisier de la ville et sa mère maîtresse des écoles très apprécié. Combien de personne l'on eu à une époque de leurs vie et le lui rappel quand ils le voit. Il porte donc le nom de Cooper , un nom qu'il ne reniera pas en souvenir de sa famille aujourd'hui disparue. prénom : au contraire de bien des personnes il ne porte pas plusieurs prénoms, peut être que ses parents n'ont jamais trouvé cela utile comme lui l'a toujours pensé. A quoi ça sert d'avoir deux prénoms quand un seul est nécessaire Devon est donc le prénom que sa mère à décidé de lui attribuer, car c'est elle qui l'a décidé elle n'a laissé personne d'autre choisir.âge : 27 ans. lieu de naissance : Chino, Californie. nationalité : il est américain. origines : il ne sait pas si il à d'autre origines, à vrai dire de nos jours il y'a tellement de mélanges qu'il est très difficile de préciser clairement quels sont nos origines, ça parait presque impossible ou sinon la liste serait bien trop longue et ennuyante à lire. statut civil : à première vue et à ce que l'on pourrait croire, Devon est célibataire puisqu'il ne dit pas le contraire lorsqu'il ce fait draguer dans les bars ou n'importe ou ailleurs, il ce la joue beaucoup grand dragueur mais il s'agit bien plus de paroles en l'air que d'autre choses puisqu'il n'a pas eu de réelle petite amie depuis quelque temps. Et l'explication à cela s'explique par le fait qu'il est marié une petite folie d'adolescent qui fait qu'il a épousé sont amoureuse de l'école maternelle, et même si le divorce n'a jamais été officiel c'est tout comme. Cependant c'est lui qui refuse de signer les papiers, parce qu'au fond il s'en veux de l'avoir laissée partir. occupation(s) : a vrai dire Devonn'a pas fait ce qu'il rêvait de faire lorsqu'il était enfant, c'était être policier son rêve mais en toute sincérité ça n'allais pas au personnage ... Et puis, il c'est un peu perdu, il a perdu ses repères et finalement il a changé de cap à comprit ce qu'il voulait faire. Et puis il a trouvé sa voix, a vrai dire il l'avait trouvé enfant déjà mais n'y avait jamais pensé, il fait des objets à partir de la combinaison entre le sable et la foudre un business qui marche très bien et qui lui rapporte assez d'argent. Cependant à côté afin de mieux dépenser son énergie il est pompier volontaire et il faut bien l'avouer il adore son métier. traits de caractère : têtu, obstiné, jaloux, rancunier, déboussolé, généreux, comique, de mauvaise foi, tendance macho, intelligent, stratège, charmeur, futé, cogneur, besoin d'adrénaline. troubles/symptômes connus : A tendance a parfois être trop addictif de l'alcool. citation d'appartenance : 03.

 - the world is an imperfect place -
O1. Devon possède plusieurs tatouage référant à des moments importants de sa vie, lorsqu'il à perdu ses parents ils c'est fait tatoué "sky is the limit" dans le dos, quand il a apprit qu'Ana acceptait de devenir sa femme il a fait tatoué son nom sur son omoplate droite O2. Bien que leur relations soient très tendus, Devon tient beaucoup à sa petite soeur Casey et ceci malgré les nombreuses disputes qu'ils aient pu avoir et si elle le tient responsable pour bien des choses, il essaye de savoir comment elle va de la même façon qu'il tente de savoir comment va Ana. O3. Il est depuis toujours allergique au lait de vache, quand il était enfant ses parents ont d'ailler faillit le perdre à cause d'un gâteau O4. Il n'a plus touché à une bouteille d'alcool depuis maintenant cinq années O5. Il est considéré comme un des plus grand artiste de sa génération grâce aux sculptures qu'il crée avec l'addition du sable et de la foudre, cependant il gère ses affaires par un intermédiaire et porte un pseudonyme dans le milieu de l'art, préférant rester discret O6. Il a toujours voulu être pompier, il a d'ailleurs fait son temps dans l'académie mais il le fait aujourd'hui de façon tout à fait bénévole O7. Il a remplacé son addiction envers l'alcool, par le coca cola. O8. Si il a promit qu'il ne toucherais plus à l'alcool, et si il n'a jamais vraiment été reconnu comme alcoolique, il sait qu'il pourrait replonger à tout moments O9. Devon sait jouer de la guitare, c'est son père qui lui a apprit quand il avait six ans et a chaque fois qu'il en fait, cela lui donne l'impression de partager un moment avec lui 1O. Avant il ce déplaçait avec une vieille voiture de collection qu'il affectionnait particulièrement, mais après l'accident d'Ana il lui a été incapable de reprendre le volant d'une voiture. Elle ce trouve actuellement dans son garage, il la chouchoute toujours autant cependant mais préfère ce déplacer en moto, une Harley Davidson qui appartenait à ses parents 11. Si il gagne très bien sa vie, il ne touche pas à l'argent qu'il gagne. Il ne fait jamais de dépenses inutiles et ne vit pas de la façon que son argent lui permettrait, il n'a jamais été ce genre de personne et ne le sera surement jamais 12. Cependant, il fait en sorte de pouvoir verser une somme nécessaire aux hôpitaux de la ville qui en ont besoin, il sait que cela leur sera plus utile qu'à lui 13. Il partage tout ou presque avec son meilleur ami Jace, qu'il connaît depuis toujours et qui à toujours été là pour lui dans les meilleurs moments comme dans les pires. 14. Il loge toujours dans la maison hérité de ses parents, dans laquelle il vivait avec Ana et n'a pas touché à grand chose. Elle est toujours présente au travers des meubles et de bien des choses 15. D'ailleurs il porte toujours son alliance, mais pas a la même main ni au même doigt. 16. Il entretient une relation importante avec son beau-père à qui il a révélé toute la vérité après qu'Ana soit partie. Ce dernier lui a d'abord voulut d'avoir fait partir sa fille avant de l'aider à remonter la pente, aujourd'hui ils s'entendent comme un père et un fils 17. Dès qu'il pleut il est dehors sur la plage, attendant la foudre 18. Son atelier ce situe dans le vieux Chino, un endroit ou peu de gens ce rendent aujourd'hui et ou il peut créer tranquillement 19. Il à vécut à New York pendant près de six mois, le temps qu'il lui a fallut pour ce rendre compte qu'Ana et Casey avait refait leur vie, et étaient heureuses ainsi. 2O. Il est le parrain de la fille d'un de ses amis d'enfance, et cette petite fille est son petit trésor, lui rappelant bien trop souvent cependant qu'il à lui même perdu son enfant. 21. Accroc à l'adrénaline, il lui arrive un peu trop souvent de renouer avec quelques démons du passé, en effet lorsqu'il était jeune il aimait beaucoup participer à des courses illégales et aujourd'hui il lui arrive parfois d'y participer à nouveau ...


Suite à la pagaille qu'Héra à laisser derrière elle au cours de ces six mois, comment se porte votre personnage ? Il lui fut bien difficile d'oublier ce qu'il à vu lorsqu'il est partit cherché des survivants dans les décombres, ils n'en on pas trouvé beaucoup mais on trouvé bien des corps. Loin d'être sans coeur, Devon à du supporter cela avec une certaine difficulté et comme la plupart de ses collègues il à du aller voir un psychologue afin de pouvoir en parler librement. Il a aussi perdu une amie proche, une jeune femme avec qui il avait sympathisé quelques années auparavant dans un bar paumé de Chino, elle lui avait fait comprendre que l'alcool n'était pas aussi important dans sa vie que ce qu'il pensait, et elle l'a beaucoup aidé a s'en passer, révolutionnant sa vie. Il à du lutter pour ne pas retomber dans cette spirale destructrice dont elle l'avait sauvé, et a pu compter sur Monsieur Hastings pour l'aider à surmonter tout ça.  

 
prénom/pseudo : foolish blondie.  age : 22 ans.  pays : france.  fréquence de connexion : 4/7.  comment as-tu atterri sur lost along the way ? grâce à Ana  love .  un commentaire ? qui veux des liens ?  dance .

_________________
    I was within and without 
    Love her, love her, love her! If she favours you, love her. If she wounds you, love her. If she tears your heart to pieces – and as it gets older and stronger, it will tear deeper – love her, love her, love her!☆ i love her more than sharks love blood .

     


Dernière édition par Devon Cooper le Sam 12 Avr - 15:12, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Cooper
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Devon Cooper

◆ messages : 29
◆ inscription : 12/04/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : open (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 11:26

- wherever i go, trouble seems to follow -

La vie est une chose que l'on ne demande pas, mais lorsqu'elle nous est offerte on ne peux pas la refuser parce que la vie n'a pas de prix, n'a pas de valeur, puisqu'elle dépasse tout ce que nous pouvons imaginer nous pauvres humains. Quand on est enfant la vie c'est l'insouciance et la naïveté si seulement nous pouvions toujours rester ainsi, peut être que les problèmes n'auraient plus lieux d'exister, peut être que la violence et l'injustice de ne serait plus, puisque selon un enfant, Batman serait là pour nous sauver. Ainsi donc pas la peine d'avoir peur, pas la peine de ce poser des questions. C'est bien d'être enfant, on ne s'en rends compte malheureusement pas assez tôt et n'en profitons pas assez. Nobody finds their soul mate when they’re ten years old…I mean where’s the fun in that, right?


we can't stop ■ devon Tumblr_m6kmoeGUg61r6y67yo5_250 Courant sous la pluie, ils sont insouciants, ils n'ont que dix ans. Aujourd'hui ils ont passé l'après-midi à jouer dans le parc de la ville comme ils avaient l'habitude de faire tout les samedis qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige, c'était comme ça qu'ils avaient décidés que ce serait et pas autrement. C'est pourquoi, aujourd'hui malgré la pluie ils sont allés joué jusqu'à ce que le petit garçon entraîne son amie jusqu'à la plage. En réalité ils n'avaient aucunement le droit de se rendre là bas en temps normaux, parce que c'était trop dangereux, mais là ils avaient encore moins le droit ... Le vent faisait ce déchaîner les vagues les unes contre les autres, se fracassant sur les rochers, les quelques arbres présents sur la plage bougeaient au rythme du vent et ils étaient là tout deux à avancer avec peine. « Tu va répondre à ma question ? » elle ne répond pas courant plus vite encore, tandis que lui continuait de la suivre  « Ma mère va me tuer murmura-t-il Tu ne veux pas répondre à ma question ? » Elle est quelques centimètres devant lui, elle ne l'écoute que d'une oreille il en est certain, et pourtant elle lui réponds « Noon » elle se met à courir et lui la suit « Non tu ne veux pas répondre à la question ou tu ne veux pas m'épouser ? » le tonnerre gronde de plus belle et le sable vient leur fouetter le visage et puis la foudre, a vrai dire il n'a jamais vu ça d'aussi près a part peut être à la télé, et là, la foudre viens de frapper juste devant eux. Elle ce met à crier et lui aussi à vrai dire, il n'est pas un dur à cuir et elle le sait parfaitement ceci même si il à onze ans. Elle commence à partir et il lui rattrape le bras parce qu'il sait très bien ce qu'il vient de ce produire, puisqu'il l'a vu une fois à la télévision ! « Arrête de crier, regarde ! » ils sont juste là ou la foudre vient de frapper, dans le sable, et de la fumé s'évapore déjà juste devant leurs pieds. Ils ce baissent alors, prêt à regarder ce qui à bien pus ce produire « Waouh » il pense la même chose qu'elle, mais joue les personnes détachés comme lui à appris son père. Il voit alors qu'elle approche pour attraper cette merveille qu'ils sont sur les yeux et lui arrête la main « C'est chaud ! elle le regarde interloquée mais lui continue à ce faire plus intelligent qu'il ne l'est en réalité On est en sécurité ici. » elle le regarde en riant, parce qu'il doit être tellement ridicule avec ses airs de grand. « Ah ouais qui te l'a dit ? » ses yeux pétillent de malice, cette même malice qu'elle a toujours dans le regard et qui fait qu'ils sont devenus amis la première fois. Mais il s'en fiche d'être ridicule puisque ce qu'il dit n'est que la stricte vérité « Tout le monde, la foudre ne frappe pas deux fois au même endroit! » Ils ce lèvent tout les deux, et observe le ciel qui continue de gronder plus fort que précédemment, il admire ce spectacle magnifique qui s'offre à eux, entre la mer et les orages il n'est pas habituel de voir quelque chose d'aussi joli « Pourquoi tu veux m'épouser de toute façon ? » cette petite voix à percé sur sa droite, elle vient de placer ses deux mains sur ses hanches et le regarde avec un grand sourire tandis qu'il se tourne vers elle. « Pour pouvoir t'embrasser autant que je veux . » il lui sourit, d'un sourire qui transpire la vérité naïve d'un enfant. Il se penche alors vers elle, comme il a vu faire son père et sa mère plusieurs fois et les deux enfants déposent leurs lèvres les unes contre les autres pour la première fois. Et alors qu'ils vivent leurs premier baiser, une puissante décharge électrique s'abat sur eux ...

we can't stop ■ devon Tumblr_mcthdi2nzR1qej617o4_250 Qu'est ce que la souffrance ? On s'imagine que c'est lorsqu'on ce frappe un membre ou qu'on ce le casse, lorsque l'on est cruellement malade, ou bien lorsqu'on se prend quelque chose dans l’œil mais la souffrance n'est pas du tout ce que nous pensons qu'elle est. Personne n'a ressentit la souffrance jusqu'au jour ou il perds quelqu'un qui lui est cher, personne ne sait ce que c'est ... Selon une parole bien connu, les parents ne devraient pas voir leurs enfants partir dans l'autre monde mais qui dit que l'inverse n'est pas tout autant douloureux ? Il est difficile de voir un jour ses parents, et le lendemain s'imaginer à ce à quoi il ressemblait la dernière fois qu'on les a vus. C'est arrivé d'un coup sans prévenir, c'était un dimanche ou Devon était partit avec son meilleur ami pour passer du temps ensembles - tout simplement conduire comme des fous sur une route hors service - le jeune homme avait préféré cela à une sortie en famille à Orange qui ne l'intéressais guère. Depuis quelque temps il passait moins de temps avec ses parents et sa soeur, mais c'était l'âge qui faisait ça, il est bien connu que les adolescents n'en font qu'a leurs tête et qu'ils n'écoutent personne d'autre qu'eux, de l'égoïsme en soit. On l'avait appelé le soir même alors qu'ils mangeait une pizza en ville et on lui avait annoncé que ses parents n'étaient plus là. Ils avaient eu un accident de voiture, un imbécile avait emboutit leurs voiture tandis qu'il remontait l'autoroute dans le sens inverse, victime de son taux d’alcoolémie bien trop élevé. C'était arrivé d'un coup sans prévenir et ça avait eu don de changer sa vie ... Pour la première fois il ressentait cette souffrance insupportable nous empêchant presque de vivre, qu'est la perte d'un être cher, la perte de ses parents. Et c'est quelque chose qu'on est loin d'imaginer ... Par la suite tout le monde a été très gentil et avenant avec lui, après tout ses parents avaient toujours étés appréciés dans la ville et c'était douloureux pour tout le monde, et tandis qu'il faisait face à tout, qu'il prétendait aller bien il n'allait pas bien. En réalité même si il ne l'avouera jamais, c'est son entourage qui lui a permit de tenir pendant si longtemps, c'est la chaleur des baisers d'Ana et les tapes amicale de son meilleur ami, le sourire de ses amis qui l'auront aidé à surmonter tout ça, parce que sinon il n'aurait jamais réussit. C'est ce jour là qu'il c'est rendu compte que malgré tout ce qu'il pouvait fanfaronner il était aussi faible que n'importe lequel être humain, qu'il n'était rien d'autre qu'une personne faîte de sentiments et que c'étaient ses mêmes sentiments qui le faisait avancer, mais qui pouvaient aussi le garder au sol et le détruire.


Ils ce sont connus alors qu'ils savaient à peine lire, ils ce sont appréciés et ne ce sont plus quittés. C'est peu commun ce genre de rencontres, il faut croire que tout était fait pour qu'ils se trouvent et qu'ils ne ce lâchent plus. Ensembles ils ont fait les cent coups, aux blagues douteuse du coussin péteur jusqu'au fait d'attacher un pétard sur un vieux chat malade et faire ainsi quelque dégâts dans une banque ... C'était elle et personne d'autre, il l'avait comprit sur cette plage lorsqu'ils avaient dix ans et qu'ils avaient malencontreusement étaient touchés par la foudre, il l'avait su quand il l'avait regardé dans les yeux, et il y' avait cru. Malgré tout ce qui avaient pu ce passer entre eux, autour d'eux, ils étaient toujours eux, ensembles et cela ne changerait jamais, mais ce n'est sans compter sur les déceptions de la vie ... Il fallait que je fiche tout en l'air, que je sois l'homme qui te ferais souffrir alors que j'avais promis le contraire.


we can't stop ■ devon Tumblr_n3ux82Fsm11r6f8cpo8_r1_250 Il la contemple depuis maintenant plus d'une dizaine de minutes, elle dort souvent chez lui et le matin il l'observe. Non pas comme une homme vicieux qui aurait des idées mal placées, mais comme un homme amoureux contemplant cette fille qui fait battre son cœur, ayant du mal à comprendre comme elle peux l'aimer aussi tandis qu'il n'est rien. Elle doit sentir qu'il l'observe parce qu'elle commence à bouger et à ouvrir doucement ses yeux encore ensommeillés, elle cache son visage dans un mouvement adorable et finit par s'étirer afin de se réveiller. Lui n'a pas bougé du fauteuil en face du lit, tout ce qu'il a fait c'est ce pencher et poser ses coudes sur ses genoux, rien de plus, il continue de la regarder en souriant « Tu pourrais faire peur à n'importe qui » lui confesse-t-elle en souriant et en étouffant un bâillement. Elle ne sait pas à quel point il l'aime vraiment pas, et ceci malgré les disputes et les crises de jalousie, parce que c'est elle, parce que c'est eux et qu'il n'y aura jamais personne d'autre qu'elle. « Mais tu n'es pas n'importe qui Ana ... » elle rosit, elle fait toujours ça après tout ce temps, comme si c'était le première nuit qu'ils avaient passé ensembles et qu'elle trouvait chacune de ses répliques tellement adorable que cela la faisait rougir. Et puis elle ce cache sous la couette, elle l’incite à la rejoindre mais il ne bouge pas d'un poil tandis qu'elle ne comprend pas pourquoi il la rejette ainsi. « Épouse moi . » cette idée lui trotte dans la tête depuis quelque temps déjà, depuis qu'il à dix ans. A l'époque ce n'étaient que des paroles en l'air pour certaines personnes qui ne comprenait pas comment un petit garçon pouvait aimer aussi fort, aussi jeune, et d'ailleurs lui même ne le comprenait pas. Mais c'était Anastasia, la fille qui le rendait heureux, la fille qui portait son enfant ... Elle lui avait apprit la nouvelle quelque jours auparavant et il était sur un petit nuage, il ce fichait du fait qu'ils étaient bien trop jeunes pour avoir un enfant et se marier, c'était elle la femme de sa vie et il n'en voulait aucune autre  « Mais qu'est ce que tu raconte ... » elle avait été choquée par sa phrase, qui n'était même pas une question, il estimait qu'elle avait déjà répondu à cette question des années auparavant lorsqu'ils avaient partagé leurs premier baiser et leurs premier coup de foudre. « Tu sais que tu peux m'embrasser quand tu veux maintenant .»  répondit-elle un sourire naissant aux coins de ses lèvres à la citation de ce souvenir commun. Elle se leva et vient se glisser sur ses genoux son petit corps de jeune fille, il aimait sentir sa peau contre la sienne et ne perdit pas un instant avant de la serrer contre lui afin qu'elle n'ai pas froid et qu'elle soit bien installée « Je t'aime, et peu importe ce que peuvent dire les autres, je veux passer ma vie avec toi et avec personne d'autre, je veux leurs dire que tu es ma femme, je veux t'épouser Ana parce que tu est la seule personne que je veux à mes côtés pour toujours ... » elle l'avait regardé dans les yeux pendant qu'ils lui parlait, et elle avait comprit qu'il était sincère. Il passa sa  grande main sous le menton de la jeune fille et déposa un baiser sur ses lèvres « Tu es ma famille, vous êtes ma famille. » finit-il par dire avant de passer une main sur le ventre pas encore formé de la jeune femme. Ca avait toujours été une évidence entre eux, tout le monde les connaissaient ensembles et ça ne lui venait même pas à l'idée de s'imaginer un jour vivre sans elle, elle était sa raison de vivre et personne ne pouvait rien contre cela. Il s'attendait déjà à des réflexion sur le fait qu'ils étaient jeunes, ils en avaient pris quelques unes quand ils avaient appris qu'Ana était enceinte mais cela importait peu, il ce fichait de l'avis général, seul ses amis proches et la famille de la jeune femme comptait. Lui n'avait plus que Casey dans sa famille, et si parfois les choses entre eux n'étaient pas simples elle était la première a approuver les choix qu'il faisait concernant Ana, parce qu'elle savait qu'il ne voulait que son bonheur. Et la vie commença à ce profiler, elle commença a organiser les préparatifs pour le mariage tandis que lui continuer de travailler dans le garage du quartier. (...) Sa tête lui fait mal, un mal de chien en réalité, une douleur qu'il n'a jamais ressentit auparavant à par peut être lorsqu'il avait trop bu. La luminosité autour de lui n'arrange pas les choses en réalité, il n'arrive plus à penser il n'arrive plus à imaginer quoi que ce soit qui pourrait le faire aller mieux. Comme souvent pour un dimanche après midi il était partit avec Jace afin de rouler sur les routes perdues de Chino. Le mariage arrivait et si il l'attendait avec impatience, il avait pris la décision de passer du temps avec son meilleur ami. Mais là tout avait dérapé, et sa tête lui faisait atrocement mal, il avait peur d'ouvrir les yeux et que la réalité le frappe à nouveau dans la figure. Il continuait d'écouter ce qui ce passait autour de lui, prêt à bondir sur la première personne qui pourrait éclairer ses idées noires, et c'est alors qu'il entendit des pas précipités « Qu'est ce qu'il ce passe ? » cette voix paniquée il la reconnaît facilement, c'est celle de sa petite soeur. Si il y'avait quelqu'un qui tenait autant à Ana que lui, c'était bien elle et il aurait voulu avoir la force de ce diriger vers elle pour lui expliquer les choses, mais il est incapable de bouger. Il entend Jace s'avancer vers elle et lui expliquer la situation, c'est ce moment là qu'il choisit pour ouvrir les yeux, aveuglé un temps soit peu par cette lumière blanche projetée par les murs de l’hôpital, il voit Casey s’effondrer dans les bras de son meilleur ami. Il en vient à la conclusion qu'elle pense la même chose qu'elle, que tout est perdu. Pourtant, on lui à appris à ne jamais baisser les bras rapidement, alors c'est ce qu'il fait, il continue à tenter de penser que tout vas bien, qu'ils vont tous rentrer tranquillement, que tout ira bien, qu'il prendra encore plus soin d'elle, que tout ça ne sera qu'un cauchemars et que leurs vie reprendra son cours comme si de rien n'était. Si seulement ... « La famille de mademoiselle Hastings ? » il n'a pas entendu la fin de la phrase qu'il est déjà devant le médecin, prêt à lui sauter à la gorge selon sa réponse, prêt à réagir, persuadé que dans n'importe quel situation il arrivera à surmonter. « Je suis son fiancé. » il à le droit à un regard rapide de la part du mec en blanc qui ne veux rien dire en particulier, tout ce qu'il souhaite c'est que ce type lui parle et vite, qu'il lui dise ce qu'il passe, ou est Ana, si elle va bien, si ils vont bien. « Nous avons fais notre possible monsieur, je suis désolée mais votre fiancée à perdu le bébé. » Quand on nous annonce une nouvelle de ce genre, on ne peux prévoir quel sera notre réaction, on ne peux pas essayer de ce contenir ou y penser à l'avance, parce qu'à l'instant même ou les mots sont prononcés et qu'ils deviennent réels, tout un monde s’effondre. Et pas seulement, Casey derrière lui à comprit plus rapidement, tombant en sanglots dans les bras de Jace, et c'est peut être ça qui lui fait réaliser ce qui est en train de ce passer. « Je veux ... Est-ce que je peux ... » il n'arrive pas à parler, ni même a respirer, parce qu'il faut qu'il retienne ses larmes, il faut qu'il soit fort pour elle, pour eux et le médecin comprends ce qu'on lui demande. Il lui fait signe de le suivre, ce qu'il fait ... Arrivé devant la porte de la chambre, il prend de nouveau une grande respiration et entre. Elle est là allongée sur le lit d’hôpital, elle l'a entendu entrer et à peine à t-elle croiser son regard qu'elle à éclater en sanglots, il ne sait pas si il à courut pour la rejoindre, mais il c'est rapidement retrouvé à côté d'elle, la serrant contre lui afin d'essayer de lui enlever un peu de sa douleur, et puis à son tour il c'est mit à pleurer. Ils venaient de perdre la personne qui était si importante à leurs yeux, l'enfant qu'ils aimaient déjà sans conditions, à qui ils avaient prévu un avenir.  

we can't stop ■ devon Tumblr_n01y6tUqTm1qf286vo4_250Et puis tout est devenu compliqué, il a du garder la tête haute pour eux deux après tout ça, il n'a pas voulu qu'elle pense une seule fois qu'il n'était pas là pour elle, il ce sont souvent pris la tête parce que tout les deux souffraient mais il à tout fait pour qu'elle aille bien, qu'elle aille mieux. Ils ont maintenant le mariage malgré tout, parce que ça leur changeait les idées de devoir tout organiser . « Tes clefs sont là .» il les cherche depuis dix bonne minutes quand elle finit par les lui tendre. Elle est magnifique, elle à mit une robe grise qui lui va à merveille et a laissé ses cheveux bruns ondulés tomber dans son dos, elle est comme toujours la plus belle femme qu'il ai connu. Il attrape les clefs et frôle ses doigts ... Ils n'ont pas eu un tel contact depuis longtemps, en fait elle c'est renfermé sur elle même, et lui quand elle ne le voyait pas, quand elle dormait, lui il c'est tourné vers l'alcool. Il avait détesté toute les personnes qui faisait de même, qui buvaient pour oublier, les prenant pour des lâches, mais en réalité il n'était pas mieux qu'eux. C'était plus facile de boire plusieurs verres plutôt que d'affronter ce qui se trouvait devant lui, ce sentiment de ne plus être complet, d'avoir quelque chose en moins qui le minait petit à petit. Leurs regards ce croisèrent alors  « Amuse toi bien ce soir ... » elle allait passer la soirée avec ses amies et avec Casey, tandis que lui allait passer un peu de temps avec ses amis et témoins avant de passer la nuit chez Jace. Le lendemain ils allaient ce marier, ce jour qu'ils avaient attendu si longtemps auparavant ... Elle lui fit un sourire ou le cœur n'était pas présent, « Toi aussi.» et ce fut tout. Il aurait aimé la prendre dans ses bras mais elle ne le laissait pas vraiment s'approcher, au début ils ne c'étaient pas quittés partageant leurs peine et puis ils c'étaient peu à peu séparés, il l'avait regardé une dernière fois et était partit de la petite maison qu'ils avaient ensembles, de la maison que lui avait laissé ses parents. En partant il avait croisé sa soeur qui vivait ici avec eux, elle l'avait vu mais ne fit pas mine de le remarquer, rejoignant rapidement sa meilleure amie. Avant de prendre la porte, il resta immobile un instant dans le couloir, devait-il vraiment partir ? Bien sûr c'était les traditions, les futurs mariés ne devaient pas se voir avant le jour J, et puis Jace lui avait assuré qu'une superbe soirée l'attendait, pourtant il le sentait, il devait rester ici. Mais il avait finalement rejoint les garçons au bar du coin, et il avait bu un peu trop, une fille avait tenté de le draguer plusieurs fois et si au début il avait résisté longuement il était de plus en plus faible « Allez mon pote, on rentre.» Jace avait coupé court à la soirée, et avait ramené son ami chez lui totalement ivre et inconscient. La sonnerie du réveil le réveilla d'un sommeil léger, il avait passé le peu de nuit qu'il lui restait à vomir tout ce qu'il avait dans l'estomac dans ses toilettes. Il met un certain temps avant de poser ses pieds sur le sol et de rejoindre la cuisine ou Jace buvait déjà un café et lui dit quelque chose qu'il n'écoute pas, sa tête tambourine, il sait qu'il à encore beaucoup d'alcool dans le sang mais au lieu de se diriger vers le sucre après s'être servit un café il retourne dans le salon, verser du whisky et en verser une bonne dose dans son mug et revient s'asseoir en face de son meilleur ami « Tu ne croit pas que c'est un peu trop ?» lui lance ce dernier en lui montrant sa tasse du regard. En réalité il n'arrive pas à penser, il sait que ses derniers mois on étaient un échec et que les choses ne seront jamais pareils qu'avant. « C'est exactement ce qu'il me faut. » et il boit sa tasse tranquillement, il sait que Jace voudrait lui parler, lui dire que ça ne va pas, il est d'ailleurs bien placé pour savoir étant donné qu'il est son meilleur ami, donc il sait parfaitement ce qui ce passe, il sait que ce n'est pas forcément facile. Et puis tout s'enchaîne, la douche, il essaye de se rendre potable et retrouve son meilleur ami en smocking. Celui-ci le regarde un instant en silence, Devon sait très bien qu'il veux parler de quelque chose « Dit moi donc ce que tu à sur le cœur.» il se regarde dans le miroir du salon tout en faisant son nœud papillon. Jace finit le sien et ce tourne vers son meilleur ami prêt à lui dire ce qu'il pense  « Tu me l'a dis toi même, ce jour là vous en avez rêvé alors que vous étiez gosse, c'est la femme de ta vie, alors tu veux tout gâcher et la perdre ? Ou te battre et avoir ce dont vous avez toujours rêvé ? » le jeune pompier sait que son ami à raison, il le sait parce qu'il c'est déjà fait plusieurs fois cette réflexion, mais il ne lui répondra, et ne lui répondra surement jamais. Arrivé sur place il doit sourire pour faire bonne figure aux quelques invités déjà présent, et puis après être entré dans l'église il retourne déjà dehors sortant une cigarette. Il met un certain temps à l'allumer parce qu'il ne voit pas très droit, il aurait d'ailleurs préféré s'enfiler un verre mais il n'y a pas une goutte d'alcool ici ... Quand la nicotine commence à s'emparer de ses poumons il ce sent bien, il ce sent mieux. Bien entendu l'envie de vomir n'est pas totalement passer, mais depuis quelque temps il a l'impression qu'elle ne passera jamais. Il ne sait pas combien de temps il sera resté là, assis sur un banc la tête rejetée en arrière, les yeux fermés profitant des rayons du soleil. Il a du s'endormir un moment d'ailleurs car quand on l'appelle en lui disant qu'on l'a cherché partout, sa nuque le tire et lui fait mal. Finalement on le presse, on lui fait traverser l'église tandis que tout le monde est déjà là, il voit des têtes qu'il connaît et d'autres dont il ne ce souvient pas mais ne s'attarde pas vraiment sur ça, tentant de ce concentrer sur les pas qu'il doit faire. Il ne sait d'ailleurs pas comment il a fait pour arriver jusqu'à l'autel, il ce souviendra juste de la musique retentissant dans l'église. « Devon, voulez vous épouser Anastasia Hastings ici présente (...) » le reste des paroles du prêtre n'arrivent pas jusqu'à ses oreilles, il contemple la jeune femme. On voit qu'elle a les traits tirés, surement parce qu'elle à du flipper quand on ne le trouvait pas, elle a du penser qu'il ne voulait pas l'épouser. Pourtant c'était tout ce qu'il avait toujours voulu, pouvoir l'appeler Ana Cooper, qu'elle soit sa femme et qu'il la présente ainsi aux yeux du monde. C'était elle et personne d'autre, aucune autre femme ne lui arrivait à la cheville, et aucune autre ne comptait. Pourtant au moment ou il prononça qu'il voulait la prendre pour femme, il su que ce n'était peut être pas ce qu'il aurait du dire. Il aurait du avoir le courage de lui dire que ce n'était pas possible, que ce n'était pas ce qu'il fallait faire parce qu'il le sentait au fond de lui, il avait beau avoir envie de l'épouser et de partager sa vie jusqu'à la fin de ses jours, ce n'était surement pas ce qu'il fallait faire. « vous pouvez embrasser la mariée. » Il à les larmes aux yeux, non pas à cause de l'alcool, mais bel et bien parce qu'il est ému. Seulement au moment de l'embrasser les choses prennent une autre tournure, il ne le remarque pas encore mais Ana elle vient de comprendre bien trop de choses. Et puis après les larmes de joies, les cris de joie tout à dérapé, il n'allait pas bien, pas bien du tout non pas qu'il ne l'aimait pas bien au contraire mais il fallait qu'il explose un jour et aujourd'hui était ce jour, même si c'était le mauvais. Il est partit, tout simplement avec assez de bouteilles pour lui tout seul, il est partit ne supportant plus la douleur, ne supportant plus rien. Un acte qu'il regrettera toute sa vie, il ne le sait pas encore, mais qui gâchera sa vie ...

we can't stop ■ devon Tumblr_lxftkrlpTx1qedzelo1_500 C'est Jace qui l'a retrouvé, bien qu'il ne fallait pas chercher bien loin en soit. Il avait d'abord rejoint la plage non loin de l'église, l'endroit ou Ana et lui c'étaient embrassés pour la première fois huit ans auparavant. C'était un endroit avec beaucoup d'importance à leurs yeux, et c'était là qu'il c'était rendu avec ses bouteilles. Après en avoir bu la moitié d'une, il avait trouvé la force de ce lever, comptant rejoindra la jeune femme pour lui dire qu'il n'était qu'un idiot. Il n'avait aucune excuse pour ce qu'il avait fait, et avait commencé à faire depuis un moment. Il ne pouvait pas lui dire que c'était parce qu'il souffrait, car elle souffrait aussi mais elle avait trouvé la force de ce battre pour eux quand lui avait prit le chemin le plus facile, celui que beaucoup trop de personnes empruntait chaque jours. Il était prêt à aller s'excuser d'être aussi lamentable, allait lui dire qu'il était désolé mais il en avait été incapable, il c'était évanoui dans le sable. C'est Jace qui l'avait trouvé, et l'avait amené jusque chez lui après avoir tenté de lui faire retrouver ses esprits. Il avait mis un certain temps avant de voir que la porte était ouverte, la poussant avec très peu de forces il avait finit par entre dans la maison. Cette maison qui promettait quelques mois auparavant d'abriter de l'amour, des souvenirs, des rires, des premiers pas et qui depuis peu n'abritait que du chaos. Son costume est dans un état bien lamentable, mouillé par la brise et l'alcool, remplit de sable, il est misérable et il marche avec beaucoup de difficulté quand il se retrouve face à elle. Elle porte toujours sa robe, d'ailleurs elle est magnifique dans cette robe et il n'a même pas réussit à lui dire, il n'a même pas réussit à lui dire qu'elle était la plus belle de toute mais à la fois ses mots bien que totalement véridique et pensés auraient sonnés faux. Il n'était pas en état, il était abimé, perdu et ne ce sentait pas capable d'être vraiment lui à nouveau un jour. Elle à le visage ravagé par les larmes et la peine, cette peine lui fait mal parce que c'est lui qui à fait ça quand il c'était promis de ne jamais lui causer ce genre de peine. La première gifle qu'il reçoit ne l'étonne même pas, il ne réagit pas, elle à eu raison de le faire et les choses deviennent un peu plus claires à ses yeux. Il inspire avec difficulté avant qu'elle ne soit la première a prendre la parole « Mais putain t'étais ou ? » sa voix tremble, il le sait il l'a détruit mais il s'en ai rendu compte trop tard  « Je ... » il ne sait pas par ou commencer, il tente de trouver ses mots et il tente de comprendre ce qu'il pourrait faire pour arranger tout ça. Seulement il comprend qu'il est un con, qu'il est le con qu'il lui à fait ça et qu'il mériterait de ce prendre une dérouillée. « Pourquoi tu m'a fait ça ? Devon pourquoi ... » elle va pleurer de nouveau, il ne veux pas qu'elle pleure, il ne veux pas être la cause de tout ses chagrins et de ses soucis, il lui a promit de ne jamais la blesser de ne jamais lui faire mal, et il à faillit à toute ses promesses. Il sait ce qu'il doit faire, il le sait maintenant parce qu'elle doit avancer, parce qu'elle le mérite et que lui ne serait qu'un poids pour elle, il ne la mérite pas, il ne la mérite plus. Un monde sans lui serait un bien meilleure monde pour la jeune femme il le sait, elle est sa femme mais lui ne peux pas être son mari, il ne peux pas être celui qui lui fera autant de mal parce qu'il ne ce sent pas capable de remonter la pente. Il voudrait en être capable pour elle, il aimerait pouvoir lui dire qu'elle lui donne la force de ce relever mais il ne peux pas le dire avec certitude. Alors tout s'enchaîne trop vite, il lui dit qu'il a couché avec quelqu'un d'autre, qu'entre eux ce n'est plus possible, il la blesse plus encore en ce disant que peut être cela serait la meilleure décision à prendre pour eux, pour elle. Il veux lui dire qu'il l'aime, il veux lui dire que jamais il ne pourra en aimer une autre qu'elle, il veux lui dire que pour elle il ira mieux, mais là ça n'a pas l'air vrai, tout sens le faux il le sait et il la regarde faire demi-tour, et s'enfoncer dans la nuit sans pouvoir faire quoi que ce soit, parce qu'il est trop bourré pour ça, il sait qu'il tombera en essayant de la rattraper, et au lieu de cela il ce laisse tomber par terre. Elle est partie, c'était ce qui était prévu, mais avec l'alcool de la veille en moins accepter cela est plus difficile que ce qu'il ne pensait. La maison est vide, elle est partie. Et sa vie tout à coup n'a plus de sens, n'a plus de gout, tout est fini.

Et puis on passe par plusieurs étapes, on est d'abord dans le déni. On imagine que la personne vas revenir parce qu'au fond on n'imagine pas qu'elle puisse être vraiment partie. On est là dans notre maison ou appartement commun, l'endroit ou nous avons vécu et rien n'arrive à prendre son sens, tout est envahis par les souvenirs, les rires, les odeurs, et on s'enfonce dans un cercle vicieux qui n'a pas de fin. Il y'a ensuite la compréhension. On comprend qu'elle est vraiment perdu, que tout est fini, parce que vous avez été l'homme le plus con au monde, par votre faute. Et puis il y'a la dépression. Soyons honnêtes, il s'agit là de l'alcool et de rien d'autre, parce qu'il n'y que ça qui nous fait oublier ce qui nous fais mal au fond du cœur, on est trop occupés à vomir. Et enfin, longtemps après, on finit par accepter. Accepter, qu'on est un enfoiré. Lorsque l’on se perd en chemin, on a deux solutions : tenter de retrouver la personne que l’on était ou lui dire adieu pour toujours.



we can't stop ■ devon Tumblr_n01y6tUqTm1qf286vo3_250 Il avait agit sur un coup de tête, parce qu'il ne voulait pas accepter le fait qu'elle soit partie pour de bon, parce qu'il avait fini par ouvrir les yeux et parce que la douleur de la perdre avait surpassé le reste. Il était con, mais ce n'était pas nouveau, elle avait toujours su qu'il n'était pas parfait et qu'il était un mec aussi con que les autres, qu'il n'échappait pas à la règle. Et pourtant, elle avait osé l'aimer et le rendre meilleur. Il était fait de pierre et ne fondait pas comme neige au soleil, mais elle était la seule capable de le briser en deux mots, et elle l'avait fait bien des fois. Il y'en aura eu des bonnes, comme le premier baiser, le premier je t'aime et puis plus que tout le "je suis enceinte", il avait pleuré. Non pas parce qu'ils étaient jeune, en fait il s'en fichait royalement de ce que pouvaient bien penser les autres, mais parce qu'elle lui donnait la chose la plus précieuse qui existe sur terre : la vie. Il ne faut pas croire que leurs vie était faîte de papillons roses, de fleurs et de coeurs, car comme tout le monde ils ont eu leurs hauts et leurs bas, ils ce sont plusieurs fois séparés pour mieux ce retrouver par la suite, mais cette fois il avait peur d'avoir été trop loin. On ne supporte pas la perte d'un être cher, il est d'ailleurs très rare d'en ressortir indemne, sur le coup il avait pensé pouvoir tenir le coup et puis il avait craqué, et au bien mauvais moment. Il à mis longtemps à s'en remettre, non seulement parce qu'il n'était pas plus fort que les autres, parce qu'il était faible et que sa façon à lui de vaincre cette faiblesse c'était l'alcool. Ce fut une période des plus difficiles, parce qu'il l'avait laissé partir et qu'il ce laissait aller, il laissait tout aller et ne faisait rien pour arranger les choses. Et puis au bout de six mois il c'est réveillé, un réveil plus brut qu'il n'aurait voulu : son meilleur ami avait des emmerdes. Bien trop occupé par sa petite personne il ne c'est pas rendu compte que Casey n'a pas mis longtemps à suivre Ana. Et il a prit le premier vol le soir même pour New York ... Devon n'a jamais aimé les grandes villes, et les hôtels, alors encore moins être dans un hôtel dans une grande ville, et pourtant c'était la qu'il était. Il avait agit sur un coup de tête ne sachant même pas comment faire pour trouver sa femme. La patience est une vertu comme dirait l'autre, et ça ne le réussissait pas souvent ! Il à mis deux mois à la trouver, à la chercher partout et puis il l'a trouvé, en plein essor professionnel. Souriante, joyeuse et dynamique et aussi fou que cela puisse paraître, malgré le fait d'avoir fait tout ses kilomètres pour la retrouver, il ne l'a pas abordé une seule fois. Pendant des mois il a été à tout les endroits ou elle se trouvait à vrai dire en y regardant de plus près il était toujours là avec elle, tandis qu'elle ne s'en rendait pas compte ... Elle était heureuse, prête à refaire sa vie, sans lui. C'est pour ça qu'il n'a pas eu les couilles d'aller lui parler une seule fois, persuadé que si il le faisait il ne ferait que lui rappeler à quel point elle avait souffert et combien il avait été le pire des connards avec elle, il avait même demandé les papiers du divorce, prêt a les signer et lui envoyer pour qu'elle l'oublie qu'il ne soit plus qu'un point noir dans sa vie, et qu'elle puisse enfin être libre de tout mouvements. Non, il n'a pas eu la force d'affronter ce changement de lueur dans son regard, et après l'avoir espionnée pendant six mois, il est rentré chez lui. Arrivé au bercail il c'est rendu compte qu'il n'avait jamais été assez bien pour elle mais qu'elle ne s'en était pas rendu compte tout simplement. Sur le pallier l'attendait les papiers du divorce, des papiers qu'il n'a jamais eu la force de signer ... Et puis il est rentré à Chino, et c'est repris en main. Ce ne fut pas la chose la plus simple qu'il ai eu à faire, mais il à finit par y arriver malgré tout. En fait il à retrouvé ce morceau de sable qui ressemblait à de la nacre qu'ils avaient trouvé ce fameux jour là sur la plage avec elle ... Et puis il a comprit ce qu'il devait faire, jusqu'à présent il n'avait pas comprit sa capacité à créer des objets mais il à finit par se rendre sur la plage pendant chaque orages, attendant et attirant la foudre afin d'avoir sa matière première, et a passé des mois entiers à rester enfermé dans son ateliers afin de créer ce qui aujourd'hui est sa plus grande fierté. Il a finit par créer son entreprise, qui c'est un peu agrandie au fur et a mesure du temps, il ne s'en vante jamais mais il aime ce qu'il fait parce que ça fait plaisir aux gens. Il à une nouvelle vie, qu'il à eu du mal a trouver certes mais qui est là maintenant. Il est loin d'oublier cette seule fille qui fait battre son cœur, bien au contraire elle hante ses jours et ses nuits mais on ne peux rien faire contre ce genre de sentiments, c'est elle qui fait qu'il à continuer de se battre, il ne l'a juste pas fait au bon moment. Il sait parfaitement qu'il ne la reverra jamais, et c'est dans un sens peut être mieux comme ça, pour l'un comme pour l'autre, parce que c'est la plaie béante d'une souffrance sans égal ...


Dernière édition par Devon Cooper le Sam 12 Avr - 14:41, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana Hastings
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Ana Hastings

◆ messages : 46
◆ inscription : 16/12/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : free (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 11:35

awwwww tellement heureuse bienvenueeeeee  come on come on come on come on come on pfiou pfiou pfiou bave bave bave bave bave bave bave mh mh mh mh mh mh 

_________________

    yeah, it's just the way it goeslet's get out cause this deadbeat town's only here just to keep us down. i found myself alone just thinking, if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Cooper
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Devon Cooper

◆ messages : 29
◆ inscription : 12/04/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : open (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 11:40

Comment résister à ce scénario en même temps  pfiou 
Merci beaucoup belle brune  mh 

_________________
    I was within and without 
    Love her, love her, love her! If she favours you, love her. If she wounds you, love her. If she tears your heart to pieces – and as it gets older and stronger, it will tear deeper – love her, love her, love her!☆ i love her more than sharks love blood .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Miles
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Noah Miles

◆ messages : 151
◆ inscription : 02/03/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 01/03 libre (Lou, tc, Stobart)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : Waverly Avenue

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 11:49

BIENVENUUUUUUUUUUUUE !  I love you
Si tu as besoin d'un lien, mon petit Noah est là  Drunk

_________________

grey clouds roll over the hills, bringing darkness from above
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Cooper
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Devon Cooper

◆ messages : 29
◆ inscription : 12/04/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : open (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 11:58

Merci à toi I love you
En effet je pense que j'aurais besoin de tout pleins de liens (a)

_________________
    I was within and without 
    Love her, love her, love her! If she favours you, love her. If she wounds you, love her. If she tears your heart to pieces – and as it gets older and stronger, it will tear deeper – love her, love her, love her!☆ i love her more than sharks love blood .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Emerson
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Juliet Emerson

◆ messages : 435
◆ inscription : 26/04/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : tc - olivia - reid - jodie (0/3)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : W213, Waverly Avenue (Orange)

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 12:44

Je suis là aussi, s'il faut des liens j'ai deux comptes à ta disposition I love you
Excellent choix de scénario, et que dire de Paul ! J'ai beaucoup aimé ce que tu as écris en tout cas.
Bienvenue parmi nous I love you

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Cooper
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Devon Cooper

◆ messages : 29
◆ inscription : 12/04/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : open (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 12:49

Owww Katie  Cutie 
Ce serait avec plaisir pour le lien  love 

_________________
    I was within and without 
    Love her, love her, love her! If she favours you, love her. If she wounds you, love her. If she tears your heart to pieces – and as it gets older and stronger, it will tear deeper – love her, love her, love her!☆ i love her more than sharks love blood .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chandler Estherby
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Chandler Estherby

◆ messages : 467
◆ inscription : 15/08/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 0/2 (ollie & ryan)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : sunbury drive

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 12:57

Bienvenue I love you
Hésites pas si tu as la moindre question Fire

_________________
Being in a relationship ends in one of two ways; breaking up or death. When you think about it like that, love really is doomed from the beginning yet we continue to nearly kill ourselves anyway just to taste it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Cooper
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Devon Cooper

◆ messages : 29
◆ inscription : 12/04/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : open (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 13:07

Vous avez tous des avatars de folie, Sam Clafin quoi  Yep 
Merci beaucoup en tout cas  love 

_________________
    I was within and without 
    Love her, love her, love her! If she favours you, love her. If she wounds you, love her. If she tears your heart to pieces – and as it gets older and stronger, it will tear deeper – love her, love her, love her!☆ i love her more than sharks love blood .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolene Jones
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Jolene Jones

◆ messages : 234
◆ inscription : 24/11/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 0/2 libres (chandler, reid)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : #W123, waverly avenue

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 14:04

Bienvenue sur LATW !! Cutie
Comme mes vdds, j'ai deux comptes à ta disposition si tu as besoin de liens. :)

_________________
    she was beautiful, deep down to her soul
    "If only we could see the endless string of consequences that result from our smallest actions. But we can't know better until knowing better is useless."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Cooper
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Devon Cooper

◆ messages : 29
◆ inscription : 12/04/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : open (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 14:17

Kristin Kreuk  Cutie 
Je réitère, que des choix de folie!! En tout cas merci, et je n'hésiterais pas à venir quémander en temps voulus  love 

_________________
    I was within and without 
    Love her, love her, love her! If she favours you, love her. If she wounds you, love her. If she tears your heart to pieces – and as it gets older and stronger, it will tear deeper – love her, love her, love her!☆ i love her more than sharks love blood .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chandler Estherby
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Chandler Estherby

◆ messages : 467
◆ inscription : 15/08/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 0/2 (ollie & ryan)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : sunbury drive

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 17:21

Il faut juste q'Ana donne son avis sur ta fiche, et si elle dit que tout est OK, je te valide dans la foulée I love you

_________________
Being in a relationship ends in one of two ways; breaking up or death. When you think about it like that, love really is doomed from the beginning yet we continue to nearly kill ourselves anyway just to taste it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Cooper
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Devon Cooper

◆ messages : 29
◆ inscription : 12/04/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : open (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 17:30

Super, attendons donc Ana  Cutie 

_________________
    I was within and without 
    Love her, love her, love her! If she favours you, love her. If she wounds you, love her. If she tears your heart to pieces – and as it gets older and stronger, it will tear deeper – love her, love her, love her!☆ i love her more than sharks love blood .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana Hastings
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Ana Hastings

◆ messages : 46
◆ inscription : 16/12/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : free (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 17:35

Tout est parfait sublime fiche comme toujours  come on pfiou Cutie 

_________________

    yeah, it's just the way it goeslet's get out cause this deadbeat town's only here just to keep us down. i found myself alone just thinking, if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chandler Estherby
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Chandler Estherby

◆ messages : 467
◆ inscription : 15/08/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 0/2 (ollie & ryan)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : sunbury drive

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 17:37

Je te valide alors I love you

Bon jeuuuuu Fire

_________________
Being in a relationship ends in one of two ways; breaking up or death. When you think about it like that, love really is doomed from the beginning yet we continue to nearly kill ourselves anyway just to taste it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Cooper
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Devon Cooper

◆ messages : 29
◆ inscription : 12/04/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : open (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 18:19

Super, contente qu'elle te plaise mon chaton  love 
Merci merci merci  Cutie 

_________________
    I was within and without 
    Love her, love her, love her! If she favours you, love her. If she wounds you, love her. If she tears your heart to pieces – and as it gets older and stronger, it will tear deeper – love her, love her, love her!☆ i love her more than sharks love blood .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toby Reid
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Toby Reid

◆ messages : 839
◆ inscription : 02/06/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 2/5 Elisa - Lou
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : Sunbary Drive

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 19:25

Très bonne fiche ** Cela m'a donné pleins d'idées pour mes persos **. J'ai quatre persos à ta disposition si tu as besoin ;).

_________________
Toby Reid
My love, my family. Forgive me. •°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Cooper
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Devon Cooper

◆ messages : 29
◆ inscription : 12/04/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : open (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptySam 12 Avr - 22:43

Contente qu'elle t'ai plu (a)
Et bien écoute je vais créer ma fiche de liens, si en lisant ma fiche des idées te sont venues n'hésite surtout pas Look 

_________________
    I was within and without 
    Love her, love her, love her! If she favours you, love her. If she wounds you, love her. If she tears your heart to pieces – and as it gets older and stronger, it will tear deeper – love her, love her, love her!☆ i love her more than sharks love blood .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Kostas
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Gabriel Kostas

◆ messages : 45
◆ inscription : 24/03/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS :
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptyDim 13 Avr - 0:15

B I E N V E N U E ! J'espère que tu vas te plaire parmi nous ! J'vois que ta fiche est bien dodue et tout mdrrr ! Un membre de plus dans notre petite famille What a Face ça fait du bien ! N'hésite pas pour un lien au besoin (a)

_________________


i see you gon own that shit
I'm friends with the monster that's under my bed. Get along with the voices inside of my head. You're trying to save me, stop holding your breath, and you think I'm crazy. Yeah, you think I'm crazy, but that's nothing. Now I ain't much of a poet, but I know somebody once told me to seize the moment and don't squander it, cause you never know when it could all be over.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Cassidy
Head down, as I watch my feet take turns hitting the ground
Olivia Cassidy

◆ messages : 1249
◆ inscription : 26/04/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 0.
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : sunbury drive neighborhood, orange.

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptyDim 13 Avr - 12:08

Bienvenuuue, bienvenuuue en retard, shame on me.  Arrow Au plaisir de te retrouver en rp I love you 

_________________
What if I told you your tears haven't been ignored and everything that was taken can be restored ? Feel this, can you feel this ? My heart beating out of my chest, feel this, can you feel this? Salvation under my breath. wood spoon sign


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Cooper
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Devon Cooper

◆ messages : 29
◆ inscription : 12/04/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : open (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptyDim 13 Avr - 17:52

Merci beaucoup à vous deux I love you

_________________
    I was within and without 
    Love her, love her, love her! If she favours you, love her. If she wounds you, love her. If she tears your heart to pieces – and as it gets older and stronger, it will tear deeper – love her, love her, love her!☆ i love her more than sharks love blood .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charly Sawyer
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Charly Sawyer

◆ messages : 156
◆ inscription : 20/01/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 3/3 libres ; tc
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : Waverly Avenue

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptyJeu 17 Avr - 13:10

Avec un retard non négligeable : bienvenuuue ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Cooper
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Devon Cooper

◆ messages : 29
◆ inscription : 12/04/2014

IN MY SICKHEAD
TOPICS : open (00/03)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER :

we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon EmptyJeu 17 Avr - 15:59

Avec un si joli minois, c'est entièrement pardonné  moustache Look 

_________________
    I was within and without 
    Love her, love her, love her! If she favours you, love her. If she wounds you, love her. If she tears your heart to pieces – and as it gets older and stronger, it will tear deeper – love her, love her, love her!☆ i love her more than sharks love blood .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




we can't stop ■ devon Empty
MessageSujet: Re: we can't stop ■ devon   we can't stop ■ devon Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

we can't stop ■ devon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HERE COMES THE SUN :: LOCKED OUT OF HEAVEN :: SAFE AND SOUND-