AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 I can't say the words out loud, so in a rhyme I wrote you down ~ chandler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chandler Estherby
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Chandler Estherby

◆ messages : 467
◆ inscription : 15/08/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 0/2 (ollie & ryan)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : sunbury drive

I can't say the words out loud, so in a rhyme I wrote you down ~ chandler Empty
MessageSujet: I can't say the words out loud, so in a rhyme I wrote you down ~ chandler   I can't say the words out loud, so in a rhyme I wrote you down ~ chandler EmptySam 18 Jan - 17:13



Chandler Estherby
❝ Anyway, I keep picturing all these little kids playing some game in this big field of rye and all. Thousands of little kids, and nobody's around - nobody big, I mean - except me. And I'm standing on the edge of some crazy cliff. What I have to do, I have to catch everybody if they start to go over the cliff - I mean if they're running and they don't look where they're going I have to come out from somewhere and catch them. That's all I do all day. I'd just be the catcher in the rye and all. I know it's crazy, but that's the only thing I'd really like to be. ❞
CRÉDITS : dailysamclaflin.tumblr.com ~ AVATAR © SAM CLAFIN
❖ ❖ ❖

nom : Estherby, nom de famille relativement courant, qui n’a rien de particulier mais qui signifie beaucoup pour le jeune homme. Il le porte avec fierté. Après tout c’est ce nom de famille qui lui a donné une chance. prénom : Chandler. Il le déteste, c’est comme si sa « mère » avait décidé de prendre le prénom le plus ridicule au monde pour que son fils soit marqué à vie. Et elle a réussi. Il n’a absolument aucune idée de comment elle a pu imaginé ce dernier. En tout cas elle a réussi à lui pourrir son enfance. âge : vingt-neuf ans. Certaines personnes ne supportent pas ce moment où ils passent enfin dans la trentaine mais, lui s’en moque. Royalement. Peut-être que pour la quarantaine ça sera différent. Mais, le fait de vieillir ne lui fait absolument pas peur. lieu de naissance : Phoenix, Arizona. Il y est né mais, ni a jamais mis les pieds après ses un an. Pour tout dire il n'a aucune envie d'y retourner & même s'il est profondément stupide d'éviter de s'y rendre, ce n'est pas bien compliqué vu la taille des USA. nationalité : américaine, et fier de l'être. Même si parfois les gens qui y habitent lui font un peu peur. origines : américaine, enfin il suppose, il n’en est pas certain. Il pourrait être d'origine martienne est ne pas être au courant, alors bon. statut civil : célibataire. Il a été fiancé pendant un temps mais, ça n'a pas marché. Enfin, c'est plus qu'elle l'a planté devant l'autel. occupation(s) : écrivain. Il aurait pu être policier, ou pompier. Mais, non. Il a voulu écrire & a eu la chance de pouvoir vivre grâce à la vente de ses bouquins. traits de caractère : a l'écoute (+) apaisant (+) logique (+) authentique (+) souriant (+) généreux (+) créatif (+) discret (+) ponctuel (+) borné (-) maniaque (-) nerveux (-) timide (-) bagarreur troubles/symptômes connus : Brontophobie. Lorsqu'il y a un orage, et heureusement pour lui c'est plutôt rare, il passe la soirée avec un casque & de la musique au volume maximum, pour ne pas entendre ce qu'il se passe dehors. citation d'appartenance : 08. I believe the universe wants to be noticed. I think the universe is inprobably biased toward the consciousness, that it rewards intelligence in part because the universe enjoys its elegance being observed. And who am I, living in the middle of history, to tell the universe that it-or my observation of it-is temporary ?

- the world is an imperfect place -
lorsqu'il était petit, il était un peu rondouillard, ce qui lui a valu de nombreuses moqueries. Il ne va pas mentir, il ne garde pas un très bon souvenir de cette période. + il a toujours voulu devenir pompier & puis il est tombé dans les livres. Depuis, il ne les a pas quitté. Il possède d'ailleurs une bibliothèque plus qu'importante. il adore observer les gens, il peut le faire durant des heures. Selon lui, il est fascinant d'observer une foule, et de se dire que chaque personne a une histoire, eu le coeur brisé, des problèmes et de ne jamais avoir l'occasion de les connaître. + il adoooooooore manger. Particulièrement les desserts, s'il ne pouvait manger que ça, il le ferait. Mais, il compense en faisant beaucoup de sport. + il se ballade en permanence avec son téléphone & surtout son ipod, il passe le plus clair de son temps à écouter de la musique. + bien qu'il gagne très bien sa vie grâce à la vente de ses livres, il reverse toujours 10% de ses profits à diverses associations. De même, il ne vit pas dans le luxe. + adore une bonne blague, il est toujours très souriant. + célibataire, sa mère aime bien lui demander quand est-ce qu'il se trouvera une jeune femme décente qui lui donnera des petits-enfants. Il n'est pas très doué avec les femmes mais, c'est surtout qu'il a pendant longtemps refusé de dire ce qu'il faisait comme métier. + il est content d'avoir fait tomber le masque, cela en devenait parfaitement ridicule, bien que son publicitaire était contre. Une excellente pub selon lui. C'était un très bon moyen de conserver un certain mystère. + il dessine très bien. Quand il s'ennuie, il lui arrive souvent de commencer à gribouiller quelque chose sur un bout de papier. + ne supporte pas les gens qui se pensent supérieur aux autres, et il est très franc quand quelqu'un ne lui plait pas. Il le dit. Sans se prendre la tête. + il a déjà eu plusieurs relations sérieuses, quand il tombe amoureux, il tombe profondément amoureux. Il pourrait faire tout ce qu'elle lui demande. Cependant si les sentiments ne sont pas réciproque, il ne forcera pas les choses, il fera tout par contre pour avoir une chance. 

prénom/pseudo : yesterday./Marie  age : de boire légalement pays : FR  fréquence de connexion : tous les jours  comment as-tu atterri sur lost along the way ? lui & moi on commence à se connaître depuis un moment. un commentaire ? none.

_________________
Being in a relationship ends in one of two ways; breaking up or death. When you think about it like that, love really is doomed from the beginning yet we continue to nearly kill ourselves anyway just to taste it.


Dernière édition par Chandler Estherby le Sam 18 Jan - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chandler Estherby
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Chandler Estherby

◆ messages : 467
◆ inscription : 15/08/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 0/2 (ollie & ryan)
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : sunbury drive

I can't say the words out loud, so in a rhyme I wrote you down ~ chandler Empty
MessageSujet: Re: I can't say the words out loud, so in a rhyme I wrote you down ~ chandler   I can't say the words out loud, so in a rhyme I wrote you down ~ chandler EmptySam 18 Jan - 17:13

I can't say the words out loud, so in a rhyme I wrote you down ~ chandler Tumblr_my295zOkgM1rpyd12o4_250I can't say the words out loud, so in a rhyme I wrote you down ~ chandler Tumblr_my295zOkgM1rpyd12o7_r1_250
It takes courage to grow up and become who you really are.
@e.e. cummings

“Hello people of internet.” Waouh, que c’était nul. Il éteignit la caméra, et prit cinq minutes pour réfléchir. La rallumant enfin, il reprit sa place & reprit. “Hi, people of internet.” DAMN. Il n’y arrivait pas, il avait une phrase dans sa tête & la seconde d’après il répétait ce qu’il avait décidé de ne pas dire. Lâchant un bon “fuuuuuuuck”, il fit disparaitre le point rouge de sa caméra en appuyant sur un bouton & souffla. Lui qui gagnait sa vie en écrivant des bouquins, était parfaitement incapable d’aligner deux mots. C’était ridicule. Paradoxal en soi. Finissant son verre de gin tonic, il se dit qu’il allait essayé une dernière fois pour ce soir, et s’il n’y arrivait pas, tant pis, il recommencerait une prochaine fois. “Hi.” Non, il n’allait pas se prendre la tête. “You may know me as Charles Hertendy.” Et voilà, la vérité venait de tomber. Charles n’était d’un masque qu’il utilisait pour publier ses bouquins. Personne ne savait qui il était réellement, à part quelques uns de ses amis, ni a quoi il ressemblait, il n’avait jamais voulu le dire mais, il avait envie que tout ça s’arrête. “but I think it’s time you know me as Chandler Estherby, the guy you can ran into when you walk on the street and not someone who’s a creation of mine when I was bored in college.” Il lâcha un petit rire avant de regarder de nouveau la caméra. D’un coup, il se sentit particulièrement stupide de faire ça. S’arrêtant immédiatement de rire, il regarda sérieusement, la caméra et se demanda pourquoi il faisait ça. Tout simplement parce qu’il trouvait cela parfaitement ridicule, il était temps qu’il arrête de se cacher, et qu’il montre enfin qui il était vraiment, et même si son éditrice lui avait dit que c’était une mauvaise idée, que ses ventes marchaient bien & qu’il valait mieux garder une révélation pareil quand ses ventes s’essoufleraient, il avait trouvé l’idée peu honnête. “and I want to try something. Starting today, I will try to post one video per weeks so you can learn a little more about me.” un sourire gêné sur le visage, il avait eu l’idée en allant sur youtube & il fallait dire qu’il trouvait l’idée plutôt sympa. Certes en temps normal il n’était pas un fan de se livrer mais, il estimait que c’était un bon moyen pour lui, de pouvoir dire ce qu’il voulait sans avoir besoin de trop en dire, s’il avait envie il pouvait parler de quelque chose qui le passionnait, il n’avait donc pas besoin de parler uniquement de lui & de sa vie. “Hope you’re not too disappointing to see my face.” Parce que oui, après presque six ans, les gens avaient dû s’imaginer quelqu’un, et ce quelqu’un ne pouvait pas être Chandler. L’imagination de chaque personne fonctionne différement & pour autant qu’il en savait, on pouvait le voir comme un blond de cinquante ans, avec un ventre. “see you soon.” se levant, il éteignit la caméra & regarda immédiatement ce qu’il venait de filmer. Il détestait. mais, il savait aussi qu’il n’allait jamais aimé ce qu’il allait mettre, et que s’il ne se jettait pas à l’eau maintenant, il y avait de grandes chances qu’il ne le fasse jamais. Quelques dizaines de minutes pour transférer la vidéo sur son ordinateur, créer un compte youtube, télécharger la vidéo, et il appuya sur le bouton fatidique. Exposant son visage aux yeux de chaque internaute. Si personne ne la regardait, c’était un signe du destin. [...] “Il semblerait que le mystère sur l’identité de Charles Hertendy touche à sa fin. Ou devrais-je dire Chandler Estherby ?” Le destin en avait décidé autrement. Son éditrice allait le tuer. Et pourtant, il avait un grand sourire sur le visage.

I can't say the words out loud, so in a rhyme I wrote you down ~ chandler Tumblr_mz5q35mT2z1rkqbo5o3_250I can't say the words out loud, so in a rhyme I wrote you down ~ chandler Tumblr_mz5q35mT2z1rkqbo5o4_250
It takes courage to grow up and become who you really are.
@e.e. cummings

Le regard sérieux, il regardait les informations, les images de chez lui mais, une bonne partie de ce qu'il avait connu avait disparu. Chandler n'avait qu'une envie : prendre le premier avion & voir ses amis, voir si son chez lui était toujours debout, oui c'était égoïste mais, que voulez-vous, il est humain. Et faire ce qu'il pouvait pour aider, parce qu'ils étaient tous dans une merde noir, et ils allaient devoir reconstruire ne bonne partie de la ville, il faudrait des mois voir des années avant qu'elle retrouve son visage d'avant. Seulement, pendant que les Californiens étaient chez eux, en train de constater les dégâts, lui était tranquillement installé sur une chaise dans un bureau de télévision new-yorkais. Il était censé parler de son dernier bouquin, répondre encore une fois à des questions qu'on lui avait déjà posé une bonne dizaine de fois, et le faire avec un grand sourire mais, ce soir il allait d'abord parler d'autres choses. Saluant les présentateurs après qu'on lui ai indiqué que c'était le moment d'aller sur le plateau, il s'assit en face d'eux, parla quelques minutes avec ces derniers avant de demander s'il lui était possible de parler librement d'un sujet. Après une réponse affirmative, il regarda la télé avec un regard grave & s'exprima. "Je pense que tout le pays a vu ces images, celles d'une bonne partie de la côte Ouest de notre pays dévasté. S'il-vous-plaît, si vous avez l'occasion de les aider, que ce soit maintenant, ou plus tard lors de la reconstruction, n'hésitez pas." Restant silencieux pendant quelques secondes, il reprit avant qu'on le fasse passer à un autre sujet "j'espère que tout vos proches sont sains & saufs, vraiment." [...] Six mois qu'Héra avait fait des dégâts conséquents, il avait donné la moitié des revenus de ses bouquins à la ville, et le ferait jusqu'à ce que cette dernière serait totalement reconstruite. Il aidait comme il pouvait, distribuant des repas de temps à autre et animant l'atelier lecture pour le groupe de soutien.

_________________
Being in a relationship ends in one of two ways; breaking up or death. When you think about it like that, love really is doomed from the beginning yet we continue to nearly kill ourselves anyway just to taste it.
Revenir en haut Aller en bas
 

I can't say the words out loud, so in a rhyme I wrote you down ~ chandler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HERE COMES THE SUN :: LOCKED OUT OF HEAVEN :: SAFE AND SOUND-