AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 wrecking ball (feat toby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lou Reid
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Lou Reid

◆ messages : 29
◆ inscription : 23/02/2014

wrecking ball (feat toby) Empty
MessageSujet: wrecking ball (feat toby)   wrecking ball (feat toby) EmptyMar 11 Mar - 10:49

 
It slowly turned, you let me burn and now, we're ashes on the ground
featuring Toby Reid
---------------------------------------------------------

Quatre mois. Quatre longs mois que j’avais passé dans l’incompréhension la plus totale. J’étais une mauvaise personne, bien trop rancunière et je m’en voulais. Chaque jour que dieu m’offrait je m’en voulais d’avoir eut ce désir de vengeance en ne rendant pas visite à mon frère à l’hôpital, alors que sa pauvre vie ne tenait qu’à un fil. Will avait voulu me sauver la vie et s’était retrouvé entre deux mondes pendant quatre mois. Et pas une seule fois je n’avais réussi à lui rendre visite. Pas une seule fois je n’avais cessé de penser à lui sans pour autant me déplacer. Car je lui en voulais de m’avoir abandonné pendant si longtemps. Rien ne me donnait le droit de l’abandonner à mon tour et pourtant, je l’avais fait sans aucun scrupule. Et désormais, il était peut être temps de mettre les choses au clair, de lui dire combien je lui en voulais d’avoir voulu jouer les héros pour me sauver la vie le soir de cette foutue tempête. Pourquoi n’était-il pas resté à sa stupide fête de riche hein ? Tant de choses que j’aimerais comprendre. Je sautais dans le premier bus pour me rendre chez lui, ma jambe me faisait mal mais la douleur n’étant rien comparée au reste. Je marchais, avec l’aide de ma béquille jusqu’au moment où la maison de Will se trouva face à moi. Là, mon cœur se mit à battre très fort, d’une force que je n’avais plus ressentie depuis un moment. J’avais peur, très peur de sa réaction. Peut être allait-il m’ignorer ou ne pas savoir quoi dire ? J’avais tant de doutes que j’avais même envie de faire demi-tour. Et pourtant, je devais l’affronter. Autrement, j’allais le perdre. Encore une fois. Je montais les marches donnant sur la petite terrasse où se trouvait la porte d’entrée. Je marchais, doucement bien que le bruit de ma béquille sur le sol n’était pas franchement discret. Will allait être fier de me voir debout, car il n’avait pas eu l’occasion de m’en parler depuis notre dispute de la dernière fois. Je lui avais dis de bien vilaines choses, je m’en voulais mais la fierté que j’avais faisait en sorte de me rendre muette. J’étais bien décidée à me faire pardonner, tout en ayant une explication avec lui. Je soufflais un bon coup, pour évacuer tout ce stress que j’avais en moi et appuyais sur le bouton de la sonnette. Les secondes me parurent les plus longues de toute ma vie… Et aucun Will à l’horizon. Je retentais, en frappant cette fois. « Will, tu es là ? » Demandais-je alors, désespérée contre la porte.

_________________
 


Dernière édition par Lou Reid le Dim 6 Avr - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Toby Reid
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Toby Reid

◆ messages : 839
◆ inscription : 02/06/2013

IN MY SICKHEAD
TOPICS : 2/5 Elisa - Lou
EMERGENCY PEOPLE :
QUARTIER : Sunbary Drive

wrecking ball (feat toby) Empty
MessageSujet: Re: wrecking ball (feat toby)   wrecking ball (feat toby) EmptyDim 23 Mar - 21:40

 
Timing is Everything.
featuring Lou Reid
---------------------------------------------------------

Toby ne sait lui-même pourquoi. Non il ne comprend pas pourquoi ce matin, en se réveillant, il eut cette soudaine envie de se dépenser, de danser. Activité qu'il avait décidé d'oublier il y a de ça déjà quelques années. Pourquoi alors y revenir ? Pourquoi retenter l'expérience ? Il aimerait tellement lui-même connaître la raison. Depuis la tempête Toby avait cette tendance à ne plus se comprendre lui-même. Lui qui était fasciné par la société bourgeoise se retrouve peu à peu à les mépriser de nouveau, comme lorsqu'il était adolescent. Il a l'impression de ne plus savoir qu'il est vraiment. Will. Toby. Que des questions qui n'arrêtent pas de le tarauder. Le fait qu'Elisa vienne lui rendre visite ne lui facilite pas non plus la chose. Pas que sa présence le dérange, au contraire il en est plutôt content. La seule chose qui pourrait l'agacer et le fait qu'il ne connaisse pas les raisons de la jolie blonde. Il ne comprend pas, n'arrive pas à se souvenir l'élément déclencheur de leur retrouvailles. Quelle était leur relation avant la soirée. Avant Héra ? Il a beau essayer de replonger dans ses souvenirs il se retrouve confronté à un mur. Puis Elisa ne l'aidant pas, a décidé de ne rien dire... Ce qui ne facilite clairement pas les choses. Déjà qu'il n'apprécie pas le fait d'avoir des pertes de mémoire.. Voilà qu'elle décide de devenir muette... Essaye-t-elle de le punir de cette sorte ? D'un côté il ne peut lui en vouloir après ce qu'il lui a fait vivre. Il se demande même, au fond, si elle ne lui en veut pas... De quoi ? Eh bien d'être parti. D'avoir choisi, une nouvelle fois, sa petite soeur : Lou.

Mais en parlant d'elle. Où peut-elle se trouver ? As-t-elle, elle aussi, décidé de se venger en jouant le silence radio. Est-ce véritablement une bonne solution Lou ? Ou alors il n'a pas réussi à la sauver... Non.. cette idée est in-envisageable pour Toby. Il le sent. Il sait qu'elle est vivante. Lui en veut-elle de ne pas être venu lors de son séjour à l'hôpital ? En même temps lui n'a pas eu le courage de venir la voir lorsqu'elle y était. De cette manière ils sont quittes. Alors c'est ça ? Vont-ils se comporter comme des enfants tout le long de leur vie ? Toby a beau essayer d'appeler ses contacts, de demander à ses anciens amis, ses anciennes connaissances s'ils l'ont vu. Pas de réponse. Pas de oui ni de non. C'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Lou a décidé de devenir un mystère non résolu. Oui cela le travaille. Il n'arrive pas à penser à autre chose. Peut-être que la danse va pouvoir l'aider à se vider la tête. Il se rappelle qu'autrefois cela l'aidait. Cela va l'aider à penser à autre chose tout du moins. Oui il peut au moins tenter. Ce n'est pas une aussi mauvaise idée. Mais avant, il faut qu'il prenne son petit-déjeuner et ses médicaments. Ne pas oublier les petites pilules, car tant bien même il ne sente pas la douleur, il sent lorsque son corps n'en peut plus. Son épaule droite en tout cas, au bout d'un moment, décide de tirer, de le gêner. C'est dans ce genre de moment où il aimerait bien savoir ce qui a pu lui arriver, ce soir-là. Les médecins ont eut beau lui dire qu'un objet avait atterri sur son épaule, lui ne se souvenait de rien. Le voilà qui soupire. Il est assis sur l'un des tabourets présents dans la cuisine. Ne se donne pas la peine de mettre un set de table et rempli son bol de lait avant de faire glisser les céréales de leur boîte. Il mange tranquillement. C'est calme. Le seul son qu'il peut entendre vient de lui. De sa mâchoire. Son regard est vide. Il est fatigué. Il a aussi cette drôle d'impression de devenir une larve. Après avoir terminé, il se laisse tomber comme une larve et se dirige dans sa chambre. Jette un coup d'oeil au salon. Avant de repartir choisir sa tenue. Un costume l'attend... Depuis des mois et des mois. Il ne sait pas pourquoi il est sur le devant de la porte de son armoire. Mais il est là et comme à son habitude il ouvre la porte sans y faire réellement attention. Il attrape un jogging noir, un t-shirt vert portant un sigle de recyclage. Fait un petit tour dans la salle de bains. Se regarde dans le miroir et là... c'est le choc. Il ne se reconnaît définitivement plus. Qui est-il devenu? En tout cas pas une personne qu'il apprécie. Et cette barbe.. Non il faut qu'il fasse quelque chose. Il ouvre alors un tiroir. Attrape sa tondeuse, la branche à une prise. Appuie sur le bouton et le son retentit dans la pièce.

C'est déjà mieux. Oui il ne sait toujours plus qui il est, mais au moins il a vraiment meilleure mine. Il essaye de se convaincre, de se motiver à rester maintenant comme cela. S'amuse avec son visage. Fait des moues, des grimaces. S'ébouriffe les cheveux. Un petit sourire apparaît alors sur son visage. Un sourire simple, sincère. Il souffle de nouveau. Il redescend les escaliers. Jette un nouveau coup d'oeil dans le salon. Va pour se diriger vers la cuisine, pour débarrasser... lorsqu'il rebrousse chemin et regarde le salon. Y rentre et commence à déplacer les meubles. Il lui faut de l'espace, de la place. Après l'avoir dégagé il observe l'immensité de la pièce. Pendant un temps. Puis allume la chaîne-hifi présente à sa droite. La musique retentit dans le salon. Il commence par un twist. La musique devient alors plus violente. Il essaye alors quelques mouvements. Il n'a plus la souplesse d'autant. Il le sent. Pourtant il continue. Toby veut se vider la tête. Ne plus penser à rien, se souvenir de tout. Pris par la musique il n'entend pas la sonnette. Tentant un semblant de claquette, il tournoie sur lui-même et ce n'est que lorsqu'il se prend les pieds dans le tapis, qu'il glisse.. qu'il grommelle, qu'il réalise que quelqu'un l'attend. Toque. Il soupire. Se relève et regarde l'heure sur l'horloge. Ce n'est pas les horaires d'Elisa. Qui ça peut bien être?

Il remarque qu'il transpire. Ils vont devoir attendre quelques secondes avant, pense-t-il. Va chercher une serviette dans la salle de bains d'en bas. Puis tout en s'essuyant le visage dit: "J'arrive." Il va pour ouvrir la porte d'entrée lorsqu'il entend un souffle, une voix, un prénom. Son coeur, sa respiration s'accélère. Il ne sait pas comment réagir. Sa main est sur la poignée. Il reste stoïque. Des images lui reviennent en mémoire. Lou.. est-ce possible. Il appuie, ouvre la porte. C'est bien elle. Il ne réfléchit pas, la prend dans ses bras. "Oh mon dieu... c'est toi... C'est bien toi.." Sa voix est tremblante. Il n'arrive pas à le réaliser. Lou, sa soeur est là, devant lui.. bien vivante. Il en oublie leur dernière discussion. Oublie leur différent. Rien ne compte en cet instant. Juste leur retrouvailles importe.


_________________
Toby Reid
My love, my family. Forgive me. •°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Lou Reid
EVERYTHING IS OKAY, NOTED.
Lou Reid

◆ messages : 29
◆ inscription : 23/02/2014

wrecking ball (feat toby) Empty
MessageSujet: Re: wrecking ball (feat toby)   wrecking ball (feat toby) EmptyDim 6 Avr - 12:14

Rares étaient les fois où j’affrontais les problèmes ainsi, rares étaient les fois où je faisais le premier pas. Et pourtant, je ressentais le besoin de le voir, de sentir sa présence. Mais surtout, j’avais besoin de vider mon sac, de lui dire tout ce que je ressentais. Je lui en voulais, terriblement mais je savais que lui devait m’en vouloir tout autant. Je l’avais abandonné, tout comme lui l’avait fait il y’a quelques années mais je n’aurai pas dû. Je n’en avais pas le droit, j’avais bien trop souffert déjà. Lui faire endurer la même chose était une mauvaise idée que j’avais eu et même si j’avais eût envie de me manger, il ne l’avait pas mérité. Personne ne méritait de souffrir ainsi, ni même de se sentir seul comme Will avait dû se sentir. J’étais une mauvaise sœur, j’avais fait de nombreuses erreurs mais celle-ci était probablement ma plus grande. Lorsque Will est venu à mon secours lors de la tempête, c’est là que je pris conscience de tout ça. C’est à cet instant que j’ai compris à quel point il était important pour moi, probablement la personne la plus importante pour moi. Will était ma famille, mon unique famille. Et je lui devais bien ça, après tout ce qu’il avait fait pour moi, je lui devais bien des excuses. Et ce, même s’il m’en devait aussi. Pendant un instant j’ai hésité, un court instant durant lequel d’horribles choses me sont venues à l’esprit. Mais Will avait assez payé pour ça je pense, et mon silence avait été une réelle punition pour lui. Il était temps de recoller les morceaux… Mon cœur battait la chamade, jamais je crois il n’avait battu aussi fort. J’avais l’impression de revivre le jour où les parents adoptifs de Will sont venus me chercher, ou encore celui où j’ai eu la peur de ma vie. La porte s’ouvrit au bout de quelques secondes – des secondes qui me parurent des heures – et Will n’en crut pas ses yeux. Il me serra dans ses bras, me demandant si c’était bien moi. Une larme se mit à couler le long de mes joues, puis une autre. Je le serrais à mon tour, oubliant toutes nos histoires pendant un instant. Ce moment était de loin le meilleur instant que je n’avais pas vécu depuis des années. « Will… Je suis là, c’est bien moi. » Que je lui dis en sanglotant. Le voir me faisait un bien fou. J’attrapais son visage et le tenait dans mes mains, pour le regarder en face. Il avait l’air si fatigué, je dirais même que ses cernes en disaient long sur son état d’esprit. « Mon dieu, tu as l’air si fatigué qu'on dirait un zombie. Est-ce que tout va bien ? » Question idiote dans cette situation, probablement. Mais je n’avais rien trouvé d’autre à dire. J’avais tant de choses à lui dire que je ne savais par où commencer. Je ne savais comment m’y prendre par peur de le blesser, à nouveau.

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




wrecking ball (feat toby) Empty
MessageSujet: Re: wrecking ball (feat toby)   wrecking ball (feat toby) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

wrecking ball (feat toby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RUN THIS TOWN :: LET'S CALL THEM SURVIVORS :: SUNBURY DRIVE NEIGHBOURHOOD-